Cynothérapie

Un coaching qui a du chien !

Par Aude Klein

Dans le mot cynothérapie, la thérapie apparaît clairement. Cela effraie parfois, car, comme ce métier n’est pas reconnu aux yeux de la loi, peuvent se dire « cynothérapeutes » des professionnels qui n’ont pas les outils de psychothérapie.
Cependant, c’est d’autre chose dont il s’agit ici.

Utilisé correctement, le contact avec le chien est un merveilleux miroir de nos comportements qui permet de changer en profondeur.

D’abord parce que le chien ne juge pas, ne critique pas, ne se moque pas, ne ment pas, … Contrairement à beaucoup de nos pairs (professionnels ou non). Les contacts humains sont souvent parasités par des émotions, des rancœurs, des frustrations qui sont étrangères au chien. Cela simplifie le rapport et permet de revenir à l’essentiel : la communication claire et cohérente de ses attentes et de ses besoins.

Parce que c’est la première chose que le chien éclaire : le manque de clarté ou de cohérence dans nos propos. Particulièrement à travers des exercices d’obéissance, le degré d’attention du chien démontrera l’intention de celui qui tient sa laisse : plus il est ferme dans ses ordres, plus il est valorisant dans ses félicitations et plus le chien se connectera à lui. Cela tient au fait que pour être clair avec le chien, on doit être clair avec soi : pour que le chien nous fasse confiance, nous devons nous faire confiance.

Ce retour à soi, c’est l’essence même du travail de cynothérapie. C’est une découverte de notre propre puissance, de nos capacités, celles-là même que l’on ne soupçonnait pas. Tous les exercices proposés par le cynothérapeute ont pour vocation d’amener le client à se rendre compte qu’il a tout ce qu’il faut en lui pour atteindre les objectifs qu’il s’est fixé.

Et cet objectif, qui n’est pas très clair ni très conscient, est le point de départ, ce qui pousse le client à prendre rendez-vous. L’attrait pour l’animal facilite le contact (à soi-même avant tout) et permet de se poser les bonnes questions. On va y réfléchir ensemble, pour bien le préciser et comprendre ce qu’il changera à la vie du client, une fois atteint. Est-ce un objectif pour améliorer sa vie à lui/elle ou celle des autres ? Est-ce réaliste ? Est-ce bien en adéquation avec les valeurs du client ? Quels sont ses freins et ses atout ?

Ensuite, on se met en action. A travers divers exercices avec l’animal, on mettra en lumière des comportements que le client évaluera lui-même comme (plutôt) positif ou (plutôt) négatif pour lui, pour les autres et pour son environnement. Ce qui se passe en séance, entre le chien et l’humain, traduit d’une certaine manière ce qui se passe pour l’humain dans sa vie. C’est une métaphore concrète et éclairante, car elle concerne directement la personne. En effet, le chien ne réagit pas de la même façon en fonction de qui tient la laisse, et réagit différemment quand on modifie son positionnement face à lui.

C’est pour cela que la bienveillance est de rigueur. Elle est dans le regard du "thérapeute", dans celui du chien et petit à petit, dans celui du client. Le chien doit donc être sécurisant pour le client. Il ne représente aucune agressivité (il a été sélectionné et entraîné pour cela). Le plus grand danger, pour le client, revient à se tromper et l’on sait à quel point c’est difficile, pour certaines personnes. Le droit à l’erreur est aussi ms au travail.

Et justement, le travail consiste à modifier, perfectionner, affiner, renforcer les comportements positifs pour soi. On choisit alors de se regarder avec tolérance et persévérance, s’adapter, faire preuve de créativité, puis tout à coup, il émerge quelque chose de nouveau. Pas si nouveau que cela, car, comme je l’ai dit plus haut, le potentiel était là, au fond du client, n’attendant que la permission de sortir ! C’est un début de « non », pour celui qui n’arrivait pas à s’affirmer, c’est de la persévérance pour celui/celle qui ne croyait pas en lui/elle, c’est un regard droit dans les yeux pour un(e) timide, c’est une liste concrète de priorités pour le/la surmené(e) et la permission de se faire du bien pour ceux qui s’oublient, ...

Parce qu’à y regarder de plus près, quel que soit l’objectif, on en revient souvent aux mêmes questions d’estime de soi et de confiance en soi, à travers son rapport à l’autre et au monde. Quel meilleur guide que le fidèle ami de l’homme pour atteindre une estime de soi stable et une confiance en soi adéquate ?

Grâce à cette alliance (qui remonte à la nuit des temps, souvenons-nous), on peut travailler n’importe quelle problématique avec n’importe qui : des petits aux grands enfants et adultes et des petites aux grandes fragilités de la vie !

Aude Klein
Enseignante, comportementaliste canin, zoothérapeute et coach.


Publié le 10 février 2019 - Auteur : Klein Aude
Cet article vous a intéressé ? Restez informé des nouveautés en vous abonnant à notre newsletter.

Autre(s) article(s) proposé(s) par Klein Aude
Détrompez-vous au sujet de l’erreur !
Tout est à revoir, au niveau de l’erreur, de la place qu’on lui donne, de l’injustice qu’elle incarne. Tout : notre système éducatif, culturel, (...)

Pour un vrai sourire
Le sourire a quelque chose de contagieux, d’apaisant, de nourrissant. Et en plus de ne rien coûter, il en apporte autant à celui qui le produit qu’à (...)

Le chien à la rescousse des ados
Il y a très peu d’adolescences tranquilles. Entre les doutes, les rages, les découragements, les rêves, la désillusion, les fusions, les trahisons, (...)

Marcher pour prendre soin de soi
Si cela fait une quinzaine d’années que la psycho-randonnée a vu le jour « officiellement » dans nos contrées, c’est un fait avéré depuis Hippocrate (« (...)

Contestataires de Canapé.
Vous êtes fatigués, lassés, épuisés, même, à cette sortie de l’hiver et vous ne comprenez pas trop pourquoi ? Alors vous regardez autour de vous, et là, (...)

Une place à prendre
Au fond, quel que soit le problème, on peut l’aborder sous l’angle de la place. La place que vous prenez, celle que l’on vous donne, la place que (...)

Aude Klein - Zoothérapeute et coach
Quelle que soit la difficulté que vous avez, vous pouvez y remédier. L’accompagnement que je vous propose allie les techniques de cynothérapie (la (...)

Alors, vos bonnes résolutions ?
L’année 2018 s’achève doucement. Les dernières feuilles quittent les arbres et le froid s’insinue insidieusement dans votre corps qui déploie toute son (...)

Soignez votre peur du chien
La peur du chien est difficile à vivre. D’une part, parce que les chiens sont omniprésents dans notre société et s’en écarter revient à s’écarter des (...)

La créativité en coaching ?
Nous sommes tous créatifs. Si nous marchons, si notre cœur bat, si nos yeux brillent, si nous parlons, même tout bas : c’est que nous sommes (...)

Comment choisir sa formation ?
Quel que soit son âge, ses qualifications, son métier, on peut se former, encore et encore, pour développer, affiner, compléter ses compétences ou (...)

Parents, prenez soin de vous !
On ne nous dit pas qu’être parent, ce sera « ça » ! Cette fatigue, ce don de soi, cette écoute, cette disponibilité, cet amour, ce respect, cette (...)

Le chien pour lutter contre le harcèlement !
Le harcèlement est un peu comme le brouillard. Il s’empare d’un paysage et le modifie, il instaure un malaise sans qu’on l’identifie clairement, il (...)

La Zoothérapie ou Thérapie Assistée par l’Animal
Étymologiquement, « zoo thérapie » signifie soigner avec l’animal. Cette définition reste cependant incomplète : elle ne tient pas compte du patient. Or (...)

Proposé par

Klein Aude

Aude Klein est enseignante, comportementaliste canin, zoothérapeute et coach.
- 1, rue haute fontaine - Franc-Waret (commune de Fernelmont, juste à côté de Namur)
- Tél : 0478/055.774
- Mail : audeklein@gmail.com
- Sites :
www.zootherapeute.be
www.coach-coaching.be

Voir profil complet





Suivre Mieux-Etre
  • 34 visiteurs en ce moment

    Recherche par thèmes Articles Vidéos entretiens Livres, CD, DVD Recherche par noms
    Avertissement
    L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
    Mieux-Etre.org
    © sprl Parcours
    Tous droits réservés
    Mentions légales