| Documentation | Articles | Développement personnel
Chronique

Pour un vrai sourire

Par Aude Klein

“Souris et la vie te sourira”. N’est-ce pas ce que l’on entend (et même ce que l’on voit) depuis la nuit des temps ?

C’est vrai, après tout, que les gens heureux ont cela en commun : un sourire éclatant sur les lèvres ou dans les yeux : une lumière qui réchauffe celui qui le regarde, l’entend ou le perçoit, à tel point que l’on en oublie l’origine et qu’on ne se pose plus la question.

Le sourire a quelque chose de contagieux, d’apaisant, de nourrissant. Et en plus de ne rien coûter, il en apporte autant à celui qui le produit qu’à celui qui le reçoit. Alors, forcément, on en redemande.

En plus, quand on est heureux, on est toujours plus beau ! C’est vrai : faites le test. Asseyez-vous et contemplez les passants. Lorsqu’une personne ne vous paraît pas spécialement jolie, imagiez-la amoureuse, promue, comblée, venant juste d’apprendre la bonne nouvelle qu’elle attendait. Vous la verrez s’illuminer, et elle sera beaucoup plus belle ! C’est autant valable pour les hommes que les femmes, les jeunes et les moins jeunes. CQFD : les gens heureux sont plus beaux ! En plus, on aime et on est plus facilement attiré par ce que l’on trouve beau. La boucle est bouclée… Pour être aimé, sourions ! Et quel meilleur moyen de montrer son bonheur qu’avec un sourire ?

On en est tellement convaincu qu’on éduque nos enfants à sourire. On pousse nos pairs et nos ainés à le faire quand on sent une baisse de moral. On se force un peu soi-même aussi. On pense bien faire. La vie est tellement plus simple quand on la prend du bon côté, autant commencer jeune, et puis continuer non ?

Et bien non, justement.

Je m’explique. Sourire, oui. Mais vraiment, et seulement quand on le ressent. Ce n’est pas toujours vrai qu’un sourire ouvre des portes. Il peut aussi en fermer. J’ai en tête l’exemple de cette jeune fille venue me consulter après avoir croisé un collègue qui lui demandait comment elle allait. Ce à quoi elle avait répondu que tout allait très bien, avec un grand sourire. Le collègue n’a rien répondu mais l’a regardée bizarrement. Ce n’est qu’un instant après qu’elle a compris pourquoi : des larmes coulaient sur ses joues et elle ne s’en était pas tout de suite rendue compte, elle ne savait même pas ce qui les avaient provoquées. En apprenant à sourire, elle avait désappris à s’écouter elle-même.

Bien sûr, ce n’est pas le cas de tous les sourires, mais celui d’un trop grand nombre encore. La société (publicités, réseaux sociaux, médias en tout genre, …) ne facilite pas la recherche et l’exposition du naturel. Mêmes les sourires sont étudiés pour mieux mettre en valeur. Combien de photos publiées actuellement ne sont pas retouchées ? N’est-ce pas ce que l’on fait de nos visages et nos émotions, trop souvent ?

En écrivant ces mots, j’ai une pensée toute particulière à ceux et celles que l’on a abimé en leur apprenant à sourire envers et contre tout. Toutes ces petites filles et ces petits garçons qui ont grandi avec l’illusion qu’en réprimant leurs émotions, leurs impulsions, ou simplement leur instinct, ils seraient plus “sociables” et donc plus “aimables”.

Tous ces gens qui se sentent perdus lorsqu’on leur demande ce qu’ils aiment vraiment, ce qu’ils veulent vraiment, ce qu’ils sont vraiment. A force de s’adapter à tout et n’importe qui, ils s’en oublient.

J’ai une pensée pour tous les timides qui sont persuadés que leur sourire les protège, jusqu’à ce qu’ils se rendent compte de tout ce qu’il cache et ce qu’il empêche. Ces gens qui disent “oui”, quand ça crie “non” à l’intérieur d’eux-mêmes. Ces gens qui n’osent pas, de peur de blesser, de mal faire, d’exagérer, et qui ainsi se blessent, se mentent à eux-mêmes et se refusent leur propre place.

N’éduquons pas nos enfants à sourire.

Bien sûr qu’on veut leur bonheur. Mais ce n’est pas la même chose ! Apprenons-leur avant tout à ressentir, exprimer et approvoiser leurs émotions. Apprenons-leur à savoir qui ils sont, ce dont ils ont besoin, et comment le demander. Apprenons-leur à être honnête envers eux-mêmes et envers les autres.

Le sourire est une conséquence. S’il devient un objectif, on met une pression à celui dont on l’attend. Comme si on cherchait des résultats, du rendement, de la productivité. “ Tu as souri à combien de pourcent aujourd’hui ? Ho, ce n’est pas assez, tu peux mieux faire”. Tout ce que l’on quantifie de la sorte amène à la comparaison. Pour celui qui perd, cela conduit au mensonge, à la honte, à la douleur. Pour celui qui gagne, cela conduit à la peur de perdre, l’insatiabilité ou à la pression du résultat. Tout ce que l’on tente de provoquer ne fait que s’enfuir ou devenir artificiel. On s’éloigne alors malgré soi du bonheur recherché.

Non, n’éduquons pas nos enfants à sourire. Apprenons-leur les clés, guidons-les vers les outils, faisons-leur expérimenter les méthodes qui leur permettront de s’épanouir, de trouver leur chemin, et ainsi de prendre l’habitude d’être heureux (avec eux-mêmes avant tout). Ils auront de cette façon tout le loisir de sourire, sincèrement et du plus profond de leur âme. Ça n’en sera que plus beau, plus vrai et plus fort.

Aude Klein
Enseignante, comportementaliste canin, zoothérapeute et coach.


Publié le 7 juillet 2019 - Auteur : Klein Aude
Cet article vous a intéressé ? Restez informé des nouveautés en vous abonnant à notre newsletter.

Autre(s) article(s) proposé(s) par Klein Aude
Le chien à la rescousse des ados
Il y a très peu d’adolescences tranquilles. Entre les doutes, les rages, les découragements, les rêves, la désillusion, les fusions, les trahisons, (...)

Marcher pour prendre soin de soi
Si cela fait une quinzaine d’années que la psycho-randonnée a vu le jour « officiellement » dans nos contrées, c’est un fait avéré depuis Hippocrate (« (...)

Contestataires de Canapé.
Vous êtes fatigués, lassés, épuisés, même, à cette sortie de l’hiver et vous ne comprenez pas trop pourquoi ? Alors vous regardez autour de vous, et là, (...)

Un coaching qui a du chien !
Dans le mot cynothérapie, la thérapie apparaît clairement. Cela effraie parfois, car, comme ce métier n’est pas reconnu aux yeux de la loi, peuvent se (...)

Une place à prendre
Au fond, quel que soit le problème, on peut l’aborder sous l’angle de la place. La place que vous prenez, celle que l’on vous donne, la place que (...)

Aude Klein - Zoothérapeute et coach
Quelle que soit la difficulté que vous avez, vous pouvez y remédier. L’accompagnement que je vous propose allie les techniques de cynothérapie (la (...)

Alors, vos bonnes résolutions ?
L’année 2018 s’achève doucement. Les dernières feuilles quittent les arbres et le froid s’insinue insidieusement dans votre corps qui déploie toute son (...)

Soignez votre peur du chien
La peur du chien est difficile à vivre. D’une part, parce que les chiens sont omniprésents dans notre société et s’en écarter revient à s’écarter des (...)

La créativité en coaching ?
Nous sommes tous créatifs. Si nous marchons, si notre cœur bat, si nos yeux brillent, si nous parlons, même tout bas : c’est que nous sommes (...)

Comment choisir sa formation ?
Quel que soit son âge, ses qualifications, son métier, on peut se former, encore et encore, pour développer, affiner, compléter ses compétences ou (...)

Parents, prenez soin de vous !
On ne nous dit pas qu’être parent, ce sera « ça » ! Cette fatigue, ce don de soi, cette écoute, cette disponibilité, cet amour, ce respect, cette (...)

Le chien pour lutter contre le harcèlement !
Le harcèlement est un peu comme le brouillard. Il s’empare d’un paysage et le modifie, il instaure un malaise sans qu’on l’identifie clairement, il (...)

La Zoothérapie ou Thérapie Assistée par l’Animal
Étymologiquement, « zoo thérapie » signifie soigner avec l’animal. Cette définition reste cependant incomplète : elle ne tient pas compte du patient. Or (...)

Proposé par

Klein Aude

Aude Klein est enseignante, comportementaliste canin, zoothérapeute et coach.
- 1, rue haute fontaine - Franc-Waret (commune de Fernelmont, juste à côté de Namur)
- Tél : 0478/055.774
- Mail : audeklein@gmail.com
- Sites :
www.zootherapeute.be
www.coach-coaching.be

Voir profil complet





Suivre Mieux-Etre
  • 5 visiteurs en ce moment

    Recherche par thèmes Articles Vidéos entretiens Livres, CD, DVD Recherche par noms
    Avertissement
    L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
    Mieux-Etre.org
    © sprl Parcours
    Tous droits réservés
    Mentions légales