| Documentation | Articles | Psychothérapie / Relation d’aide

Alter-Psy, un collectif citoyen pour une psychothérapie plurielle de qualité.

La mutation implacable de la société actuelle vers la mondialisation engendre des angoisses légitimes et complexes qui poussent certains à revendiquer le resserrement, le cloisonnement et la simplification. Pour se rassurer. Provisoirement.
Le succès d’une consommation uniformisée, standardisée, répond à ces angoisses. Quitte à y laisser la liberté. Quitte à accepter de renoncer à grandir.

La perte de repères pousse à réclamer d’urgence un cadre clair, des frontières solides.
Cependant, les choses ne sont pas si simples. Si nous avons besoin de confiance pour grandir dans la vie, nous avons aussi besoin de maturité pour traverser la vie.

Offrir la sécurité qu’un enfant est en droit de recevoir et garantir la liberté qu’un adulte a la responsabilité d’acquérir, sont les deux jambes d’une société saine qui avance avec confiance et devenir.

Ce sont là aussi les deux jambes de la psychothérapie et de la relation d’aide.
Les deux axes impératifs dont les professionnels doivent tenir compte pour accompagner sérieusement une personne dans les difficultés et les questions qu’elle traverse.

La loi contre la psychothérapie votée en urgence ce 30 juin brise cet équilibre indispensable à l’épanouissement de chacun. Elle balaie l’extraordinaire richesse des réponses que le secteur offrait jusqu’ici. Elle saisit l’angoisse pour uniformiser et rassurer au mépris de l’individu et de ses aspirations d’épanouissement adulte.

Quoiqu’en disent certains lobbies particulièrement efficaces, de très nombreuses voix se sont opposées à cette loi.
En fait la majorité des acteurs du terrain, avec force, intelligence et cohérence, se sont opposés à cette loi rétrograde et ignorante de la réalité et des réponses à donner.

Pour y faire écho, soutenir toutes les associations qui se sont battues pour empêcher le vote de cette loi et penser l’avenir de la relation d’aide en Belgique, un collectif est né à partir d’un simple groupe Facebook.

Aujourd’hui, ce groupe réunit plus de 800 professionnels bien déterminés à construire une alternative plurielle de qualité.

Alter-Psy veut offrir au citoyen une alternative à une vision unique qui réduit l’humain à un malade à traiter.

La souffrance, quand elle arrive dans ma vie, ne m’infantilise pas et ne me soumet pas.
Elle m’invite à prendre le temps de retrouver la route pour la reprendre
.

ALTER-PSY – LE MANIFESTE


1. Alter-Psy est un collectif qui regroupe des citoyens et des professionnels des sciences humaines et sociales qui partagent une vision commune de l’accompagnement des individus dans leur vie psychique et leur épanouissement personnel.

2. Nous considérons que les questionnements des personnes, leurs doutes, leurs peurs, leurs conflits et les troubles que ces questionnements engendrent dans le champ intra psychique et inter psychique, est le propre de l’être humain et mérite, lorsqu’il est demandé, un accompagnement professionnel rigoureux et diversifié.
 
3. Les moyens d’accompagner la personne humaine dans son cheminement évolutif, ainsi que le travail psychique sur ces questions fondamentales s’inscrit dans le champ large des sciences humaines et ne peut se réduire à un traitement psycho-médical.
 
4. Ce collectif citoyen défend la liberté pour chacun d’accéder à l’accompagnement de son choix auprès de professionnels diversifiés.
 
5. C’est pourquoi Alter-Psy défend, notamment, la psychothérapie comme une profession indépendante qui répond à des critères de formation élevés accessibles à partir de diplômes et de parcours multiples en accord avec la déclaration de Strasbourg (voir annexe).
 
6. Alter-Psy s’inscrit dans une perspective humaniste de la psychothérapie et de la relation d’aide. Perspective dans laquelle la relation est centrale et où celui qui consulte est considéré comme un être-en-devenir, libre et responsable, non comme un malade à soigner.

7. Dans ce sens, Alter-Psy estime que les compétences de savoir-faire et de savoir-être acquises dans les formations reconnues internationalement par les associations professionnelles de psychothérapie, assurent une qualité d’accompagnement de haut niveau et que cela répond aux besoins de notre société et des citoyens. Nous rejetons toute interprétation légale ou juridique qui n’irait pas dans ce sens.

8. Dans cet esprit, Alter psy s’oppose à la loi de Maggie de Block, qui créerait une hiérarchie discriminatoire entre d’une part, les docteurs en médecine, orthopédagogues et psychologues cliniciens, et d’autre part, tous les professionnels des sciences humaines et sociales, qui exercent actuellement le métier de psychothérapeute. Cela crée un précédent, contraire à la législation en vigueur dans la majorité des pays européens. 

Alter-Psy
Le 12 Juin 2016

- Demandez à rejoindre le groupe Facebook (réservé aux professionnels de la psychothérapie)

- Visitez le site www.alter-psy.org

Annexe :

DECLARATION DE STRASBOURG SUR LA PSYCHOTHERAPIE

En accord avec les buts fixés par l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) ;
dans le cadre du décret de non-discrimination que la communauté Européenne (CE) a mis en vigueur et que l’Espace Économique Européen (EEE) a l’intention d’adopter ;
selon le principe de la libre circulation des personnes et des services ;
les soussignés sont tombés d’accord sur les points suivants :

1. La psychothérapie est une discipline spécifique, du domaine des sciences humaines, dont l’exercice représente une profession libre et autonome.
2. La formation psychothérapeutique exige un niveau élevé de qualification théorique et clinique.
3. La diversité des méthodes psychothérapeutiques est garantie.
4. La formation dans une des méthodes psychothérapeutiques doit s’accomplir intégralement et comprend : la théorie, l’expérience sur sa propre personne et la pratique sous supervision. Sont également acquises de vastes notions sur d’autres méthodes.
5. L’accès à la profession est soumis à diverses préparations préliminaires, notamment en sciences humaines et sociales.
Strasbourg, le 21 octobre 1990.
 
Contresignée à ce jour par les représentants de 41 pays d’Europe de l’Ouest et de l’Est et soutenue par l’Association Européenne de Psychothérapie (AEP)


Article publié le 3 juillet 2016
Cet article vous a intéressé ? Restez informé des nouveautés en vous abonnant à notre newsletter.
Partager cet article
Autre(s) article(s) proposé(s) par Dumont Benoît
Loi sur la psychothérapie : fin de l’histoire ?
La Cour Constitutionnelle vient de donner raison à la ministre de la santé en rejetant l’ensemble des recours contre sa loi sur la psychothérapie. (...)

Champ-Psy - (im)pertinent et constructif
Le sort de la psychothérapie sera t-il scellé dans les prochaines semaines ? Personne ne peut à l’heure actuelle se prononcer mais il est essentiel (...)

Loi « contre la psychothérapie » résumé des actions juridiques
L’opposition à la loi votée en juin 2016 ne faiblit pas. Voici le résumé des sept actions juridiques menées contre les mesures qui menacent la (...)

Les psychothérapeutes baissent-ils la garde ?
La loi contre la psychothérapie votée en juin 2016 a été suspendue en décembre. C’est sans nul doute grâce à la mobilisation de plusieurs associations (...)

Les psychothérapeutes adressent un mémorandum au Gouvernement.
Le 7 février 50 responsables d’institutions ou d’enseignement des principales orientations psychothérapeutiques reconnues ont adressé au Gouvernement (...)

La Ministre Maggie De Block impose sa vision de la psychothérapie.
La Ministre de la Santé Maggie De Block vient de publier ce 5 février un communiqué de presse qui en dit plus sur ses (...)

Les psychothérapeutes se mobilisent contre la modification de la loi de 2014 sur la Psychothérapie !
Une loi bien faite risque de voler en éclats ! Le précédent gouvernement a voté une loi sur la défense du titre et de l’exercice de la (...)

Mieux-être : des métiers et des outils.
La 3e édition du Bistrot Mieux-Etre accueillait une fois encore plus de 70 professionnels d’écoles, de courants et de disciplines différentes réunis (...)

A propos de la loi sur la psychothérapie
La loi concernant la psychothérapie en Belgique a été votée à la Chambre le 30 janvier 2014. Elle encadre l’usage du titre de psychothérapeute et (...)

Carl Rogers avait raison !
Ce n’est pas la technique, ce n’est pas le thérapeute, ce n’est pas le niveau de formation, ce n’est pas la nouvelle drogue miracle, ce n’est pas le (...)

"165 millions d’Européens affectés par des troubles mentaux"
J’ai lu deux articles passionnants cette semaine. Le premier concerne cette étude récente selon laquelle près de 40% des européens souffriraient (...)

A propos du mieux-être et de la variété des approches
Aussi étonnant que cela puisse paraitre à certains, avant 1990 il n’existait pas de mot pour parler de l’ensemble des approches de psychothérapies, (...)

Les faux prophètes et les charlatans
Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce ne sont pas seulement les personnalités faibles ou immatures qui peuvent tomber sous influence car tout (...)

A propos des psychothérapies
Si, jusque dans les années soixante, l’offre était dominée par la psychanalyse, elle s’est atomisée en une myriade d’approches correspondant à des (...)

A propos du développement personnel
Quelle est la ligne de démarcation entre psychothérapies et développement personnel ? Que peut-on attendre, et ne pas attendre de démarches qui (...)

Article proposé par

Dumont Benoît

Benoît Dumont est psychothérapeute, titulaire du Certificat Européen de Psychothérapie (CEP) délivré par l’Association Européenne de Psychothérapie (AEP), il est membre de l’Association Belge de Psychothérapie (ABP/BVP) et membre fondateur du collectif Alter-Psy.
Il est aussi le responsable éditorial de Mieux-Etre.org et de Champ-Psy.be
- 788, Chaussée de Waterloo B-1180 Bruxelles
- benoit@parcours.com
- +32 2 372 23 26

Voir profil complet





Suivre Mieux-Etre
  • 22 visiteurs en ce moment

    Recherche par thèmes Articles Vidéos entretiens Livres, CD, DVD Recherche par noms
    Avertissement
    L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
    Mieux-Etre.org
    © sprl Parcours
    Tous droits réservés
    Mentions légales