Chronique

Père narcissique, Moi inachevé et fracturé du fils

Par Salomon Nasielski


Père narcissique, Moi inachevé et fracturé du fils

Nous examinons, ici, les perturbations, voire les dégâts graves dans la structure du Moi des fils d’un père narcissique. Ces dégâts sont de deux ordres : d’une part, l’absence de certains éléments nécessaires à l’individuation, d’autre part divers traumatismes dans la construction du narcissisme de base, élément psychologique vital, indispensable à la bonne conduite de son existence.

1. L’une des opérations nécessaires dans la structuration du Moi se comprend comme la séparation-individuation.

Par analogie, on peut dire que le petit humain ne se construit qu’à condition d’être autorisé, stimulé et aidé dans de nombreuses et indispensables séparations, souvent douloureuses. L’ovule que j’étais dans l’ovaire de ma mère s’y trouvait déjà lors de sa naissance. Il m’a fallu quitter son ovaire. M’étant implanté dans son utérus, j’ai dû quitter celui-ci lors de ma naissance.

Ma croissance n’a pu s’accomplir que par une succession de séparations : j’ai appris à prendre en main la cuillère, à la mettre en bouche, à mâcher les aliments solides, autant de mises à distance de la "bulle commune" établie avec ma maman.

La suite de chacune de ces séparations à l’individuation : à chaque séparation correspond un ajout structurel, aboutissant à l’accomplissement de la complétude du Moi.
Les fils de père narcissique n’arrivent souvent pas à opérer une complète séparation/individuation face à leur père. Parmi les conséquences de ce manque se trouve notamment la propension à entretenir des relations de l’un des types fusionnels. Ceci les enferme dans des circuits relationnels contre-productifs, souvent douloureux. La cause en est, à l’origine, l’absence d’amour oblatif de la part du père à l’égard de son fils, et le fait que ce père s’est vécu très dépendant du rayonnement de son fils.

En effet, le père narcissique entretient une ambivalence continuelle dans son rapport avec son fils. Celui-ci se trouve pris en tenaille dans une contrainte contradictoire.

D’une part, le père, qui se sent très insuffisant, derrière sa façade très supérieure, arrogante, et, de ce fait, il considère son fils comme une simple prolongation de son propre Moi, et cherche à s’en approprier les mérites, les victoires. Rappelons-nous ce père qui, dès le matin, à son travail, se promène partout en brandissant le diplôme de docteur en médecine que son fils vient d’obtenir, en se pointant la poitrine et en disant : "Regardez, c’est ça, MON fils, oui, c’est MON fils !" Ce fils ne représentait véritablement donc, pour lui, qu’un prolongement de son propre Moi.

D’autre part, ce père entretient des rapports interpersonnels essentiellement comparatifs/compétitifs. Et son fils perçoit bien qu’à la fois, ses mérites propres "regonflent" le narcissisme pathologique de son père, mais qu’en même temps, ses succès blessent son père, au lieu de lui susciter une joie pour son fils. Un petit indice de cette perversion du rapport père/fils : le père déclare "Je suis fier de toi." Et il dit donc clairement qu’il s’approprie, dans sa fierté propre, les mérites de son fils.

Le père narcissique manque ainsi à donner à son fils la pleine autorisation de se définir comme entièrement extérieur à lui, complet, et complètement séparé.

2. Un élément présent chez ces hommes : une forme d’inhibition, particulièrement dans les actions et accomplissements, mais aussi dans leur image de soi et dans leur estime de soi.

Manifestant souvent des hésitations, et des souffrances liées à la prise de décision d’action, ils entretiennent une double peur : celle de ne pas réussir suffisamment, ou de façon insuffisamment glorieuse, et la peur précisément de réussir, et surtout de réussir brillamment, comme si leur réussite constituerait une menace dangereuse.

3. Absence basique de la confiance en soi.

Ils ont construit leur univers social en omettant de s’y mettre au centre. Dans leur représentation des Cercles Concentriques de l’Humanité (Notion développée par Barbara MUELLER, dans le début des années ’80. Elle invitait ses patients à dessiner des 1 cercles concentriques, et à y placer toute l’humanité, en fonction de la proximité ou de l’importance, pour eux, de ces personnes. Bien des personnes névrotiques omettent de se situer dans le cercle central), ils ne se mettent pas dans le cercle numéro 1, et même, bien souvent, omettent même complètement de s’y situer où que ce soit.

Ceci entrave considérablement la construction de leur Moi relationnel, social et professionnel. L’on peut s’attendre à ce qu’ils répondent par une déflection à toute question concernant leurs opinions, les raisons de leurs choix, de leurs actions, par exemple avec l’une ou l’autre phrase du type "Oh, mais je n’en sais rien / je n’en pense rien, on m’a dit de faire comme ça." À une question du type "Pourquoi aimes-tu ton épouse ?" il pourrait répondre que c’est elle qui avait insisté pour qu’il se marie avec elle.

4. Leurs doutes se manifestent dans divers domaines :

  • Leur valeur intrinsèque d’être humain.
  • Leur droit à se prévaloir de l’entièreté des droits énoncés dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
  • Leur droit à "remettre à leur place" les gens qui leur manqueraient de respect, ou qui tenteraient de s’insinuer dans leurs affaires personnelles, ce qui leur confère l’apparence des personnes dites manipulables.
  • Leurs compétences : ils renvoient les éventuels compliments ailleurs, par exemple en disant "J’ai eu d’excellents formateurs !"
  • Leur légitimité : ils se laissent volontiers "expulser", ou "superviser" par des personnes moins qualifiées qu’eux-mêmes, et qui trouvent la voie ouverte à toute intrusion.
  • Leur place dans la société, dans leur couple, leurs irrévocables légitimité, dignité, dans le monde du travail : ils se laissent mettre sur le côté. Ils se disent volontiers "toujours mal dans ma peau, mal parmi les autres personnes, que celles-ci soient présentes ou non."

Pour aller plus loin, voici deux videos sur le sujet (en anglais)

Nasielski Salomon - CEPSI s.a.

CEPSI, s.a. (Centre d’Études Psychologiques des Systèmes Interpersonnels, anciennement l’Atelier Transactionnel).
Salomon Nasielski est psychologue, psychothérapeute en pratique privée, formateur de psychothérapeutes. Salomon a été un des pionniers de l’AT en Europe.
Formé à la thérapie analytique, il possède également une solide connaissance de la Bio-Energie, la Gestalt, la thérapie Systémique. Salomon est le fondateur, en 1977, de l’Atelier Transactionnel.
Egalement consultations autant que supervisions pour professionnels en ligne.
- Tél. 0477 22 26 06
- Courriel : nasielski.s@skynet.be
- Site : www.cepsi.org

Du ou avec le même auteur

Atelier : le traitement du fils d’un père narcissique
Il ne s’agit pas d’une catégorie figurant dans la nosologie classique, mais d’un type de formatage très restrictif du Moi des hommes élevés par un (...)

Qui es-tu ?
La question est décidément intrusive. Indélicate. Policière. Elle manque de bienveillance. Elle annonce l’arrivée, effrayante, de l’un ou l’autre type (...)

Psychothérapie du couple - Feuille de route d’une approche moderne
Cet ouvrage propose une approche entièrement nouvelle et originale du traitement des couples en souffrance.

La supervision au CEPSI : Centre d’Études Psychologiques des Systèmes Interpersonnels, s.a.
Le groupe de supervision, chez nous, se réunit un demi-jour par mois, de 09h00 à 13h00 (dans l’actualité, soumise aux consignes de sécurité dues au (...)

Psychothérapie de couples, une approche innovante.
De nombreuses approches en thérapie de couple visent à revivifier la connexion amoureuse, le lien, l’attachement, et obtiennent de bons succès (...)

Supervision pour psychothérapeutes, coaches et travailleurs sociaux.
Dans le but de vous aider à élargir votre éventail d’interventions thérapeutiques avec vos clients, nous organisons dix demi-journées (09h00 - 13h00) (...)

Devenez aisément thérapeute de couples efficace !
Dix journées pour apprendre la thérapie de couples nouvelle. Basée sur la notion générale du Contrat de Couple (avec 14 rubriques), à convenir (...)

Mariage pour le pire ?!?
L’on nous marie pour le meilleur et pour le pire ! Mais quelle néfaste idée ! L’on nous incite à rédiger un contrat de mariage qui est, en réalité, (...)

Roi, Guerrier, Magicien, Amant : Quatre composantes de l’homme adulte.
Dans la pratique des coaches et des psychothérapeutes, on remarque la fréquente quête d’une identité adulte, mûre, particulièrement chez les hommes. (...)

Au sujet des femmes battues, sommes-nous donc des complices passifs ?
Je partage avec la majorité des gens bien élevés l’horreur au sujet des hommes qui exercent des violences physiques ou psychologiques à l’encontre de (...)

La colère, ce sentiment mal aimé, ce sentiment mal mené...
Quel ignorant des bonnes méthodes de pilotage existentiel que celui qui se cache ses colères, les réprime, les "ravale", au risque de les voir (...)

Antoinette De Mol et Salomon Nasielski
La thérapie que nous pratiquons vise à ce que la personne reprenne ses pouvoirs abandonnés, affermisse son identité, ses valeurs et ses (...)

Femmes battues : qu’en pensons-nous, nous les hommes ? Et surtout : qu’allons nous faire ?
Comment donc se fait-il qu’il y ait si peu de psychothérapeutes pour traiter les hommes contrôlants, et qui frappent leur compagne ? La question (...)

Au lieu de nous séparer, nous avons construit à deux la charpente de notre amour
Les clés de la construction la plus difficile au monde : celle d’une équipe couple.

Moi, thérapeute de couples ? Heu...
À propos de quelques-unes des peurs qu’ont quelques psychothérapeutes à l’idée de recevoir ensemble dans leur cabinet de consultation les deux (...)

Les oubliés de la psychothérapie
Notre profession connaît ses "personnes intouchables", autrement dit, des personnes que nous n’aimerions vraiment pas voir sonner à notre porte pour (...)

Place de la relation dans le rapport psychothérapeute - patient
Déjà Carl Rogers disait que l’essentiel du processus thérapeutique se situait dans l’authenticité du rapport qu’il établissait et maintenait avec son (...)

Oh, regardez ce vilain, il a frappé sa femme !
Comme nous nous sentons bien, bons, honnêtes, protecteurs à condamner l’homme qui a porté la main sur une femme ! Que nous soulage-t-il donc bien, ce (...)

Comment savoir si on a bien démarré son couple ?
Jadis, de nombreux couples étaient "arrangés" par les deux paires de parents. On fixait qui allait épouser qui, et pour quelles raisons. En général, (...)

Empathie et interventions "de choc" en psychothérapie
L’empathie comme les interventions provocantes ne sont pas des positions absolues en psychothérapie. Elle s’avèrent très utiles dans certaines (...)

Et toi, qui es-tu ? La construction de l’identité.
De très nombreuses personnes semblent n’avoir pas bien construit leur Moi. Quels sont les "défauts" de construction qui empêchent d’être soi, de (...)

Thérapie des hommes dominants ou violents - Salomon Nasielski #2
Se construire une identité masculine adulte mûre permet d’avoir accès à quatre énergies : L’énergie roi, l’énergie guerrier, l’énergie magicien et (...)

Thérapie des hommes dominants ou violents - Salomon Nasielski #1
S’il existe de nombreuses ressources concernant l’aide thérapeutique à apporter aux femmes battues ou dominées par des hommes contrôlants et/ou (...)

Le Contrat thérapeutique (2/2) par Salomon Nasielski
L’objectif thérapeutique peut évoluer et il peut être utile de s’adapter au rythme de chacun. Néanmoins définir clairement la destination souhaitée (...)

Le contrat thérapeutique (1) - Par Salomon Nasielski
Le contrat thérapeutique a été proposé par Eric Berne (Fondateur de l’Analyse Transactionnelle) dans les années 50’. A cette époque les thérapies (...)

Empathie (2/2) - Salomon Nasielski
Faire preuve d’empathie est essentiel dans la relation thérapeutique. Cependant cette empathie peut parfois être parfois réellement contre productive (...)

L’empathie (1/2) par Salomon Nasielski
L’empathie possède des définitions très variées. Elle peut être, de manière pragmatique, considérée comme un outil de rapport avec l’autre selon un axe de (...)

Comprendre la colère - Salomon Nasielski
La colère porte un message à comprendre et elle porte aussi l’énergie qui peut nous amener à agir de manière constructive pour notre (...)

Les premières minutes du premier entretien - Salomon Nasielski
Parmi les points importants à prendre en compte lors du premier entretien en psychothérapie Salomon Nasielki nous explique l’importance de marquer (...)

Le rôle des émotions - Par Salomon Nasielski
Nos émotions, si elles peuvent être envahissantes ou encombrantes, sont avant tout des messages qu’il convient d’écouter, de comprendre. Ces messages (...)

La supervision en psychothérapie
La psychothérapie est un métier. Perdons donc une fois pour toutes l’illusion selon laquelle notre sensibilité, notre intuition, notre capacité (...)

Avertissement
L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
Mieux-Etre.org
© sprl Parcours
Tous droits réservés
Mentions légales