Chronique

Mariage pour le pire ?!?

Par Salomon Nasielski


Mariage pour le pire ?!?

L’on nous marie pour le meilleur et pour le pire ! Mais quelle néfaste idée ! L’on nous incite à rédiger un contrat de mariage qui est, en réalité, un contrat de divorce (il ne spécifie que la façon de partager les responsabilités parentales et les biens "en cas de divorce"... ).

Bien sûr, l’histoire a enseigné que pour un grand nombre de femmes, il s’était avéré vital de la protéger de la pauvreté la plus sordide conséquente au divorce, du fait qu’elles n’avaient le plus souvent que les fonctions domestiques et maternelles comme activité, et aucune activité rémunératrice suffisante.

Si, aujourd’hui, une personne (femme ou homme) se place par mariage dans la situation de la dépendance financière, les termes du contrat de mariage devraient bien, en effet, protéger ce conjoint "collé" à son domicile et sans emploi rémunéré par des dispositions telles que celles classiquement proposées par les juristes.

Tout autre chose en est des mariages d’aujourd’hui : la plupart des personnes exercent une activité rémunérée. Pour ces bienheureux, la forme du contrat de mariage peut se passer de ces dispositions "protectrices".

Si l’on veut se mettre en couple pour augmenter son bonheur personnel, pour mieux jouir de la vie, pour construire un foyer nourrissant, réjouissant, sécurisant, plein d’amour à donner et à recevoir, de tendresse, de complicités, de solidarité, d’engagements communs (réciproques et envers la société), pour fonder famille, et bien d’autres bonnes raisons encore, le couple aura bien besoin d’un contrat complet, détaillé, stipulant tout d’abord le but de l’entreprise, et aussi les valeurs et règles de cette entreprise.

Il est nécessaire, en vue du souhait de pérennité du couple, de s’en donner la structure prometteuse de durabilité. Autrement dit, de nommer les buts, les règles et les moyens dont on convient afin de réussir l’entreprise couple.

Il s’agira d’en arriver à rejeter le divorce, quoi qu’il arrive, sans que ceci ne crée le moindre emprisonnement. Bien au contraire, cette exclusion est libératrice d’un surcroît de confiance de sécurité apaisante, et ouvre d’immenses perspectives, bien supérieures à celles auxquelles se limitent les couples qui conservent le choix du divorce comme échappatoire à l’obligation de résoudre tous les problèmes pouvant surgir...

En effet, si le divorce est exclu, c’est que l’on s’est bel et bien donné l’obligation de toujours trouver et appliquer les meilleurs solutions possibles à toute espèce de problème, de restauration et accroissement face au moindre déplaisir. Et que, du fait même de cette détermination, il résulte une confiance en l’efficacité des efforts consacrés au ferme maintien du couple dans les voies convenues de bonheur, de plaisir, d’accomplissements, ...

Enfin, les couples gagnent en perspectives de réussite du fait d’instaurer l’art et la règle de la demande. Cette règle conduit à l’obligation, suite au moindre déplaisir (irritation, déception, tristesse, colère, langueur, frustration, ... ) de formuler une demande se terminant par la demande d’engagement : "Vas-tu le faire ?" Cette seule règle fournit une consolidation de l’engagement à réussir l’entreprise couple. En effet, elle permet d’ouvrir la voie au changement en regard d’une souffrance réelle, ressentie, et communicable. Elle contribue à faciliter les dépenses d’énergie requises pour la verbalisation complète de son déplaisir, avec sa conversion en demande, et ainsi d’empêcher tout déplaisir de sombrer dans la zone des aigreurs non-dites cumulables. Ce qui, en fin de compte, rend l’idée même du divorce de plus en plus inadéquate.

En conclusion : Marions-nous exclusivement pour le meilleur, et sachons comment créer, entretenir et faire croître ce meilleur !

Nasielski Salomon - CEPSI s.a.

CEPSI, s.a. (Centre d’Études Psychologiques des Systèmes Interpersonnels, anciennement l’Atelier Transactionnel).
Salomon Nasielski est psychologue, psychothérapeute en pratique privée, formateur de psychothérapeutes. Salomon a été un des pionniers de l’AT en Europe.
Formé à la thérapie analytique, il possède également une solide connaissance de la Bio-Energie, la Gestalt, la thérapie Systémique. Salomon est le fondateur, en 1977, de l’Atelier Transactionnel.
Egalement consultations autant que supervisions pour professionnels en ligne.
- Tél. 0477 22 26 06
- Courriel : nasielski.s@skynet.be
- Site : www.cepsi.org

Du ou avec le même auteur

Formation à la nouvelle thérapie de couple.
Le 20 janvier 2022 commencera le cycle de dix journées de formation à la thérapie de couple selon la nouvelle feuille de route. Cette feuille de (...)

Roi, Guerrier, Magicien, Amant : Quatre composantes de l’homme adulte.
Dans la pratique des coaches et des psychothérapeutes, on remarque la fréquente quête d’une identité adulte, mûre, particulièrement chez les hommes. (...)

La supervision au CEPSI : Centre d’Études Psychologiques des Systèmes Interpersonnels, s.a.
Nous offrons de la supervision pour les psychothérapeutes, formés ou en formation, en séances individuelles ou en groupe. Notre but : faire en sorte (...)

Au sujet des femmes battues, sommes-nous donc des complices passifs ?
Je partage avec la majorité des gens bien élevés l’horreur au sujet des hommes qui exercent des violences physiques ou psychologiques à l’encontre de (...)

La colère, ce sentiment mal aimé, ce sentiment mal mené...
Quel ignorant des bonnes méthodes de pilotage existentiel que celui qui se cache ses colères, les réprime, les "ravale", au risque de les voir (...)

Antoinette De Mol et Salomon Nasielski
L’actuelle pandémie du COVID19 nous contraint à obéir aux instructions gouvernementales, et en provenance de la Commission des Psychologues, en (...)

Femmes battues : qu’en pensons-nous, nous les hommes ? Et surtout : qu’allons nous faire ?
Comment donc se fait-il qu’il y ait si peu de psychothérapeutes pour traiter les hommes contrôlants, et qui frappent leur compagne ? La question (...)

Au lieu de nous séparer, nous avons construit à deux la charpente de notre amour
Les clés de la construction la plus difficile au monde : celle d’une équipe couple.

Moi, thérapeute de couples ? Heu...
À propos de quelques-unes des peurs qu’ont quelques psychothérapeutes à l’idée de recevoir ensemble dans leur cabinet de consultation les deux (...)

Les oubliés de la psychothérapie
Notre profession connaît ses "personnes intouchables", autrement dit, des personnes que nous n’aimerions vraiment pas voir sonner à notre porte pour (...)

Place de la relation dans le rapport psychothérapeute - patient
Déjà Carl Rogers disait que l’essentiel du processus thérapeutique se situait dans l’authenticité du rapport qu’il établissait et maintenait avec son (...)

Oh, regardez ce vilain, il a frappé sa femme !
Comme nous nous sentons bien, bons, honnêtes, protecteurs à condamner l’homme qui a porté la main sur une femme ! Que nous soulage-t-il donc bien, ce (...)

Comment savoir si on a bien démarré son couple ?
Jadis, de nombreux couples étaient "arrangés" par les deux paires de parents. On fixait qui allait épouser qui, et pour quelles raisons. En général, (...)

Empathie et interventions "de choc" en psychothérapie
L’empathie comme les interventions provocantes ne sont pas des positions absolues en psychothérapie. Elle s’avèrent très utiles dans certaines (...)

Et toi, qui es-tu ? La construction de l’identité.
De très nombreuses personnes semblent n’avoir pas bien construit leur Moi. Quels sont les "défauts" de construction qui empêchent d’être soi, de (...)

Thérapie des hommes dominants ou violents - Salomon Nasielski #2
Se construire une identité masculine adulte mûre permet d’avoir accès à quatre énergies : L’énergie roi, l’énergie guerrier, l’énergie magicien et (...)

Thérapie des hommes dominants ou violents - Salomon Nasielski #1
S’il existe de nombreuses ressources concernant l’aide thérapeutique à apporter aux femmes battues ou dominées par des hommes contrôlants et/ou (...)

Le Contrat thérapeutique (2/2) par Salomon Nasielski
L’objectif thérapeutique peut évoluer et il peut être utile de s’adapter au rythme de chacun. Néanmoins définir clairement la destination souhaitée (...)

Le contrat thérapeutique (1) - Par Salomon Nasielski
Le contrat thérapeutique a été proposé par Eric Berne (Fondateur de l’Analyse Transactionnelle) dans les années 50’. A cette époque les thérapies (...)

Empathie (2/2) - Salomon Nasielski
Faire preuve d’empathie est essentiel dans la relation thérapeutique. Cependant cette empathie peut parfois être parfois réellement contre productive (...)

L’empathie (1/2) par Salomon Nasielski
L’empathie possède des définitions très variées. Elle peut être, de manière pragmatique, considérée comme un outil de rapport avec l’autre selon un axe de (...)

Comprendre la colère - Salomon Nasielski
La colère porte un message à comprendre et elle porte aussi l’énergie qui peut nous amener à agir de manière constructive pour notre (...)

Les premières minutes du premier entretien - Salomon Nasielski
Parmi les points importants à prendre en compte lors du premier entretien en psychothérapie Salomon Nasielki nous explique l’importance de marquer (...)

Le rôle des émotions - Par Salomon Nasielski
Nos émotions, si elles peuvent être envahissantes ou encombrantes, sont avant tout des messages qu’il convient d’écouter, de comprendre. Ces messages (...)

La supervision en psychothérapie
La psychothérapie est un métier. Perdons donc une fois pour toutes l’illusion selon laquelle notre sensibilité, notre intuition, notre capacité (...)

Avertissement
L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
Mieux-Etre.org
© sprl Parcours
Tous droits réservés
Mentions légales