Chronique

L’effet « buffet »

Par Aude Klein


L'effet « buffet »

Cette expression désigne l’état d’une personne face à deux situations qui peuvent s’additionner : d’une part une quantité de choix dépassant le besoin et d’autre part une forme d’habitude liée à cet accès presque illimité. A force d’avoir tellement de possibilités, on en vient à se lasser d’emblée et à trouver cela normal !

C’est ce qui arrive à des vacanciers devant le buffet de leur hôtel. Ayant choisi la formule « all inclusive », ils ont droit de goûter à tout, de se resservir encore et encore, à « volonté ». La première fois qu’ils croisent le buffet, ces vacanciers sont sous le charme devant la variété proposée : comment choisir ? Tout a l’air délicieux ! Les stratégies varient de l’un à l’autre : suivre la masse en prenant ce qui a le plus de succès, se rassurer avec ce qu’ils connaissent, se challenger avec de l’exotique, … Voire tout à la fois !

Les assiettes se remplissent, ils mangent beaucoup plus que nécessaire, laissant ce qu’ils n’aiment pas s’amasser dans les poubelles qu’ils ne doivent même pas vider eux-mêmes ! L’expression « à volonté » n’est plus tout à fait représentative de la situation dans de telles circonstances. Quelques jours plus tard, ils ont l’impression de manger tous les jours la même chose et commencent à se désintéresser du buffet pour aller peut-être – alors que cela représenterait des frais supplémentaires – manger à la carte au restaurant en face !

Il est un parallèle intéressant à constater face à notre comportement sociétal en général. Si notre surconsommation n’est plus à démontrer, rien que dans le choix impressionnant des rayons de supermarchés – il s’exporte également dans nos fonctionnements – des fêtes dont on a oublié le sens mais que l’on agrémente de cadeaux en surnombre aux malles de jouets, même pour les chiens ! La démesure est-elle vraiment porteuse du message qu’on tente de faire passer ? Combien de temps gâchons-nous à ne pas nous dire l’essentiel ? Le vrai, le beau, le nourrissant ? Quand est-ce que nous prenons soin de développer la qualité plutôt que la quantité, dans nos relations ? Combien d’énergie dépensons-nous à tourner en rond par peur d’aller là où cela « vibre » pour nous ? Quel prix, en plus de celui de braver la peur du regard de l’autre, sommes-nous prêts à payer pour choisir ce qui vraiment nous anime ? Ce même regard que nous portons à ces mêmes autres, en nous comparant, sans cesse, en voulant ce qu’ils ont (ou l’inverse), en empruntant leur chemin alors que le notre nous attend pourtant ?

Ce phénomène s’observe en famille, mais également dans des cercles plus larges. Combien d’enfants et d’adolescents se retrouvent face au « buffet » proposé par leurs parents ? Des parents qui voudraient que leur enfant ne perdent pas le temps qu’ils ont perdu ? Ne souffrent pas ce qu’ils ont souffert ? Voudraient leur éviter les écueils de l’échec, le trouble, les aléas de la vie ? Souvent, ces vœux se multiplient entre eux. Face au coach ou au thérapeute arrive un jeune qui ne sait que faire de sa vie face à une multitude de choix (et tout autant d’incertitudes) et ses parents qui s’épuisent à lui proposer de l’aide (voire à l’aider malgré lui, sans qu’il ne demande quoi que ce soit, et encore moins qu’il ne remercie). C’est cela, l’effet « buffet ».

On le retrouve également dans cette injonction du bonheur, très à la mode en ce moment. Chaque individu a devant lui une multitude de possibilités pour le conduire au « bonheur ». Chacun y va de son conseil : l’entourage est toujours friand de partage par rapport à ce qui a « marché » pour lui ! Si cet individu consulte les réseaux sociaux, c’est encore plus parlant, car l’étendue des photos et textes de joie, d’originalité, de positivisme et toujours autant de conseils (citations et sagesses extraites de leur contexte et largement illustrées) lui prouveront à quel point ce fameux « bonheur » est à portée de main. Au point qu’il confirmera, malgré lui, son incapacité personnelle à le toucher.

Nous vivons l’effet « buffet » lorsqu’on est très ou trop gâté par la vie et que c’est devenu normal. Ça ne veut pas dire que tout le monde devrait souffrir de la faim ou du froid, qu’ils soient physiques et/ou émotionnels pour mieux se rendre compte de la chance qu’il a d’être en vie, mais s’éloigner à tout prix de la tristesse, du manque, de la fragilité ne nous renforce pas, au contraire. Vouloir protéger à tout prix l’Autre revient à lui envoyer le message qu’il n’a pas les ressources pour affronter. Alors que c’est faux, vous le savez, nous le savons, au fond de nous. Nous avons les ressources et il/elle les a aussi. Le tout demande parfois un petit désherbage ou une réorganisation. Dans la plupart des cas, tout est là, n’attendant qu’un objectif clair à définir pour le faire fleurir. Et si tout n’était pas là, il ne serait bien sûr pas impossible de le créer, pas à pas, en fonction des possibilités de chacun et de son rythme !

Pour construire un objectif, on interrogera la question du manque, du besoin qui n’est pas satisfait et on le différenciera de l’envie, qui n’est pas du tout la même chose, et que souvent, l’on confond. C’est un point de départ intéressant pour ne pas succomber aux inconvénients du « buffet » : sélectionner les priorités, guider le flux de l’énergie vers un projet porteur, réapprendre à apprécier ce que l’on a, mais aussi à rêver et se donner les moyens de s’aligner à qui l’on est … Tout cela offre une connaissance plus fine de soi et de l’autre et affirme la place de chacun !

Publication proposée par : Klein Aude

Aude Klein est coach assistée par les chiens et maître praticienne PNL dans la Région de Namur (Fernelmont) .
- 1, rue haute fontaine - Franc-Waret (commune de Fernelmont, juste à côté de Namur)
- Tél : 0478/055.774
- Mail : audeklein@gmail.com
- Sites :
www.zootherapeute.be
www.coach-coaching.be

Du ou avec le même auteur

Aude Klein - Zoothérapeute et coach
Vous manquez de confiance en vous ? Vous avez du mal à comprendre ou gérer vos émotions ? Vous êtes trop gentil(le) ? Votre quotidien manque de sens (...)

Une question de territoire
Que nous le voulions ou non, que nous en ayons conscience ou non, nous sommes des êtres territoriaux. Le territoire peut être défini comme une (...)

L’animal, cette puissante source d’inspiration
La médiation animale, c’est-à-dire la mise en contact d’un humain (en demande) avec un animal (éduqué pour cela), par l’intermédiaire d’un intervenant (...)

La violence de la gentillesse
La gentillesse est définie par Wikipedia comme « un comportement destiné à prendre soin d’autrui, tenant en compte la sensibilité de chacun ». Cette (...)

Marcher pour prendre soin de soi
Si cela fait une quinzaine d’années que la psycho-randonnée a vu le jour « officiellement » dans nos contrées, c’est un fait avéré depuis Hippocrate (« (...)

Après la morsure
Être victime d’une morsure de chien peut laisser des traces psychologiques. Il est primordial d’agir pour soigner cela, au même titre qu’on le fera (...)

Pour une pratique plus professionnelle de la médiation animale
Même si elle est encore fort méconnue, les demandes de médiation animale augmentent. Or, la profession n’est pas reconnue par la loi. Il existe de (...)

Prenez soin de vous !
Prendre soin de soi est un conseil un peu « bateau ». C’est comme souhaiter la paix dans le monde ou vouloir être heureux. C’est bien, c’est beau, (...)

Développer la confiance en soi !
La confiance en soi pourrait être définie comme l’accumulation d’expériences positives nous poussant à en tenter d’autres. Lorsque l’on manque de (...)

Préparer l’été
Lorsqu’on pense à l’été, on imagine les vacances, le soleil, la nature, le tourisme, les apéros, et toutes sortes de convivialité. Les enfants et leurs (...)

Prenons soin des hérissons !
A vous qui prenez soin quotidiennement des autres, pour qui le développement personnel est un chemin de vie, à vous qui écoutez, accompagnez, aidez, (...)

Covid et animaux de compagnie : D’une solitude à l’autre.
Durant le premier confinement, nous nous sommes retrouvés face à nous-mêmes. Un peu malgré nous, cela a été l’occasion d’un bilan de notre situation. (...)

Les séances en visioconférence
En ces temps troublés, nous avons une chance inestimable de développer notre créativité en tant que thérapeute, coach et humain. Nous pouvons (...)

Aimer lire ...
Dans notre société où la communication se digitalise, tout va de plus en plus vite. Les articles les plus populaires ne doivent pas dépasser un (...)

C’est la rentrée !
L’été touche à sa fin. Comme toute fin, c’est un mini deuil à vivre, une page à tourner, une autre à réinventer, une fois de plus. C’est surtout (...)

Bonnes vacances !
Les vacances arrivent. Cette années, elles ont cependant un autre goût, une autre couleur que d’habitude. Cela fait quelques semaines que le (...)

Traitez votre peur des rongeurs !
Il existe plusieurs formes de thérapie efficaces comme l’hypnothérapie, l’EMDR ou les thérapies comportementales. Celle que je vous présente s’appelle (...)

Détrompez-vous au sujet de l’erreur !
Tout est à revoir, au niveau de l’erreur, de la place qu’on lui donne, de l’injustice qu’elle incarne. Tout : notre système éducatif, culturel, (...)

Pour un vrai sourire
Le sourire a quelque chose de contagieux, d’apaisant, de nourrissant. Et en plus de ne rien coûter, il en apporte autant à celui qui le produit qu’à (...)

Le chien à la rescousse des ados
Il y a très peu d’adolescences tranquilles. Entre les doutes, les rages, les découragements, les rêves, la désillusion, les fusions, les trahisons, (...)

Contestataires de Canapé.
Vous êtes fatigués, lassés, épuisés, même, à cette sortie de l’hiver et vous ne comprenez pas trop pourquoi ? Alors vous regardez autour de vous, et là, (...)

Un coaching qui a du chien !
Dans le mot cynothérapie, la thérapie apparaît clairement. Cela effraie parfois, car, comme ce métier n’est pas reconnu aux yeux de la loi, peuvent se (...)

Une place à prendre
Au fond, quel que soit le problème, on peut l’aborder sous l’angle de la place. La place que vous prenez, celle que l’on vous donne, la place que (...)

Alors, vos bonnes résolutions ?
L’année 2018 s’achève doucement. Les dernières feuilles quittent les arbres et le froid s’insinue insidieusement dans votre corps qui déploie toute son (...)

Soignez votre peur du chien
La peur du chien est difficile à vivre. D’une part, parce que les chiens sont omniprésents dans notre société et s’en écarter revient à s’écarter des (...)

La créativité en coaching ?
Nous sommes tous créatifs. Si nous marchons, si notre cœur bat, si nos yeux brillent, si nous parlons, même tout bas : c’est que nous sommes (...)

Comment choisir sa formation ?
Quel que soit son âge, ses qualifications, son métier, on peut se former, encore et encore, pour développer, affiner, compléter ses compétences ou (...)

Parents, prenez soin de vous !
On ne nous dit pas qu’être parent, ce sera « ça » ! Cette fatigue, ce don de soi, cette écoute, cette disponibilité, cet amour, ce respect, cette (...)

Le chien pour lutter contre le harcèlement !
Le harcèlement est un peu comme le brouillard. Il s’empare d’un paysage et le modifie, il instaure un malaise sans qu’on l’identifie clairement, il (...)

La Zoothérapie ou Thérapie Assistée par l’Animal
Étymologiquement, « zoo thérapie » signifie soigner avec l’animal. Cette définition reste cependant incomplète : elle ne tient pas compte du patient. Or (...)

Avertissement
L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
Mieux-Etre.org
© sprl Parcours
Tous droits réservés
Mentions légales