La philosophie expliquée à mon chien

12 promenades avec mon fidèle compagnon Monty

La philosophie expliquée à mon chien

Une introduction inspirante et décalée à la philosophie, où les grandes questions sont abordées au cours des promenades quotidiennes de l’auteur et de son chien. Un éclairage original sur le sens de la vie et l’accès au bonheur.

Monty est un chien comme n’importe quel autre. Bichon maltais ébouriffé et grincheux, il aime aboyer à la vue de ses congénères et renifler les arbres. Mais, après une énième confrontation avec le rottweiler local, son maître réalise qu’il est temps de lui faire comprendre ce qui fait de lui un bon ou un mauvais chien.

S’inspirant des pitreries de Monty, Anthony McGowan nous entraîne dans une balade aussi désopilante qu’instructive à travers les grands débats de la philosophie. Kant convaincra-t-il Monty d’arrêter de voler du gâteau ? Combien de temps supporteront-ils que Socrate réfute chaque argument ? Mais aussi, d’un point de vue plus existentiel : y a-t-il un Dieu ? La vie a-t-elle un sens ?

Dans cette vision unique et divertissante de la morale et de l’éthique, le duo s’est donné pour mission de découvrir qui du maître ou du chien tient le bon bout du bâton éthique et comment accomplir au mieux sa propre vie. Au terme de la dernière promenade, Monty et le lecteur auront non seulement résolu quelques énigmes philosophiques, mais également absorbé sans s’en rendre compte une large part d’histoire de la philosophie occidentale.
Sommaire

Promenade 1 - Bon chien, mauvais chien
Au cours de cette première promenade, Monty et moi commençons à discuter d’éthique, cette branche de la philosophie qui aborde les questions du bien et du mal moral. Pourquoi les questions morales sont-elles si difficiles à résoudre ? La moralité se résume-t‑elle à des caprices ou au pouvoir ? Dans cette section, nous examinons quelques théories éthiques insatisfaisantes, mais utiles pour déterminer ce que doit être une bonne théorie morale.

Promenade 2 - Platon, Aristote et la vie bonne
Au cours de cette deuxième promenade, Monty et moi discutons des théories éthiques de Platon et d’Aristote, ainsi que d’autres philosophies anciennes qui mettent l’accent sur l’idée du bonheur et la nature du bien-vivre. Nous examinons également l’idée que la morale est un type particulier de sens ou de sentiment que possèdent les individus.

Promenade 3 - Ose savoir : Kant et les utilitaristes
Au cours de cette promenade, Monty et moi achevons notre discussion sur l’éthique. Une grande partie de cette section est consacrée à la philosophie morale de Kant, qui tâche de trouver les règles de conduite universelles auxquelles toute personne rationnelle doit obéir. Nous discutons ensuite des utilitaristes, qui considéraient le bonheur comme la seule vraie mesure du bien. Pour conclure, nous voyons si l’un ou l’autre des systèmes moraux examinés peut résoudre les dilemmes moraux auxquels nous sommes tous confrontés.

Promenade 4 - Autres esprits et libre arbitre
Au cours de cette promenade, je me pose d’abord la question des autres esprits, c’est-à-dire comment être sûr que les autres ne sont pas simplement des androïdes, mais ont des processus mentaux et des expériences comme moi ? Monty et moi discutons ensuite du problème du libre arbitre : les individus sont-ils libres de faire des choix – moraux ou autres – ou toutes nos pensées et actions sont-elles déterminées par des éléments hors de notre contrôle ?

Promenade 5 - Une très courte promenade logique
Au cours de cette promenade, je me suis donné pour mission d’expliquer à Monty le type d’argument logique qu’on appelle syllogisme.

Promenade 6 - Introduction à la métaphysique : la substance blanche dans le caca d’oiseau
Nous allons faire deux promenades thématiques au cours desquelles Monty et moi parlerons de métaphysique, cette discipline qui englobe les questions traitant de la nature fondamentale de la réalité. La première promenade introduit le sujet, puis nous passons à ce que les tout premiers philosophes, les présocratiques, ont dit des matières primordiales du monde, comment elles ont été disposées et organisées. Et Monty découvre enfin ce que signifie « ontologie ».

Promenade 7 - Les Idées et le problème des universaux
Lors de notre deuxième promenade métaphysique, Monty et moi discutons de la théorie des Idées de Platon et du « problème des universaux » qui y est lié ; en d’autres termes, quelle est la relation entre l’idée générale du chien et un chien en particulier ? Les idées générales ont-elles une existence réelle ou ne sont-elles que des mots utiles ? Nous parlons aussi des goélands.

Promenade 8 - Que sais-je ?
Au cours de cette promenade, nous commençons à parler d’épistémologie, soit la théorie de la connaissance. D’abord avec les Grecs, en abordant les différentes théories de la connaissance avancées par Pythagore, Platon et Aristote, puis nous discutons des sceptiques, qui nièrent la possibilité de jamais acquérir une connaissance sûre du monde. Ensuite, nous nous frayons un chemin à travers les idées des rationalistes : Descartes, Spinoza et Leibniz.

Promenade 9 - L’empirisme : sentir, c’est croire
Lors de notre deuxième promenade épistémologique (bien qu’il s’agisse plus d’une sieste que d’une promenade), nous discutons des empiristes des XVIIe et XVIIIe siècles, Locke, Berkeley et Hume, qui pensaient que la connaissance devait venir de l’expérience.

Promenade 10 - Kant et la logique floue
Lors de cette troisième promenade épistémologique, nous nous attaquons au Grand Maître : Emmanuel Kant soutenait que l’esprit joue un rôle actif dans la formation de notre connaissance du monde extérieur. Nous examinons ensuite le rôle du langage dans la définition des limites de la connaissance. Enfin, nous concluons que ce que l’on considère comme la connaissance dépend beaucoup du contexte et nous revenons à la notion utile de « flou ».

Promenade 11 - Les fourmis, les araignées et la philosophie des sciences
Au cours de cette promenade, Monty et moi nous penchons sur une branche spécialisée de l’épistémologie : la philosophie des sciences. Nous discutons de la théorie de l’induction, proposée par Francis Bacon, puis des théories modernes des sciences, proposées par Popper, Kuhn, Lakatos et Feyerabend.

Dernière promenade - La bulle de Schopenhauer et le sens de la vie
Au cours de cette promenade, j’emmène Monty chez le vétérinaire. Nous discutons des preuves de l’existence de Dieu et du sens de la vie. Et de la mort.

L’Auteur

Docteur en philosophie, Anthony McGowan est un auteur primé de romans pour enfants et jeunes adultes. Il a donné de nombreuses conférences sur la philosophie et la création littéraire.

Disponible sur le site des Éditions deboeck
Avertissement
L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
Mieux-Etre.org
© sprl Parcours
Tous droits réservés
Mentions légales