Seniors : vers une société de projets

Par Diane Saunier


Qu’ai-je envie d’accomplir dans les prochaines années ? Quel nouveau sens donner à ma vie ? Des questions encore impensables il y a quelques années pour les 55/75 ans.
Nous sommes à l’aube d’une révolution des modes de vie des seniors, et d’un bouleversement du regard sur cette période de la vie. Profondément inadapté, le terme de retraite sera lui-même appelé à disparaître ou à se confiner à une définition comptable.

Par les seniors, nous entrons dans une société de projets. Alors que notre société fait de l’hédonisme et du principe de plaisir une finalité, le projet de vie se situe bien au-delà de cette satisfaction immédiate et éphémère.
Par résonance, cette nouvelle Culture Projet va inspirer la jeunesse et susciter une autre relation à la vie et à l’activité professionnelle.
Le bénéfice individuel et collectif sera immense : se mettre en mode projet est un acte de liberté, de création, d’affirmation de soi. Exercer ses choix, se responsabiliser, c’est vivre plus intensément et pleinement sa vie. Exister par soi même libère la seule véritable identité, celle que l’on se donne.

Quand les seniors s’inventent

Media et politiques découvrent avec étonnement la formidable et inépuisable capacité à s’inventer des seniors, bien loin des horizons restreints et souvent joués d’avance de la retraite « à l’ancienne ».
Les jeunes seniors actifs et retraités sont les précurseurs de comportements et de modes de vie jusque là inédits.
La longévité croissante et l’espérance de vie galopante - de 1 mois à 1 trimestre par an-, sont l’opportunité de pouvoir construire au long de sa retraite 2, 3…10 projets de vie.
Cette évolution inévitable est encore tue, car nos sociétés se réfèrent à des modèles extérieurs, alors que le projet de vie part d’un choix individuel profond, unique, original.

Certes, les besoins et les enjeux différent selon que l’on se trouve en fin de carrière professionnelle, au début ou au mi temps de sa retraite.
Les seniors entre 50 et 60 ans sont de plein pied dans une logique d’activités « appliquées », et s’interrogent surtout sur des prolongations ou des réorientations professionnelles plus proches de leurs désirs. Quelques privilégiés se lancent dans la création de leur entreprise.
Mais le « terrain » social plutôt hostile et le regard encore puissamment discriminant sur l’âge reste un frein majeur. L’absence de choix, d’options, de dispositifs, de souplesse et d’opportunités dans cette période de la vie active reste courante. La plus forte résistance réside dans l’état d’esprit, encore globalement réfractaire à ces changements.
Les jeunes retraités ont, quant à eux, une plus grande capacité de réorienter leur vie, la question de leurs envies venant pour la première fois au centre.

Du Projet professionnel au Projet de vie

Les seniors amorcent le glissement d’une culture du projet professionnel ébauchée dans l’entreprise depuis une dizaine d’années, au projet de vie personnel.
Cette nouvelle culture amenée à se développer aura des incidences sur l’ensemble de la société, particulièrement sur la jeunesse : en l’éveillant notamment à reconnaître, ressentir, choisir et développer leurs propres désirs et talents.

Le concept de projet professionnel nous a préparé à des questionnements nouveaux : la motivation, les envies, les potentiels et l’orientation souhaitée. Des interrogations qui commencent enfin à accompagner les cursus des adolescents.
Mais le projet professionnel se définit par rapport à une demande et un cahier des charges extérieurs. Il s’adresse principalement aux chômeurs, accompagne plans de licenciement, reconversions et réinsertions. Sa finalité est de réintégrer une entreprise ou de créer sa propre société.

Même si motivation, potentiels et orientation sont inhérents à toute démarche projet, les enjeux diffèrent. Un projet personnel part de soi -envies, aspirations, centres d’intérêt, idéaux, valeurs, sens et orientation que l’on veut donner à sa vie -, et dépend principalement de soi : talents, savoir faire, savoir être, aptitudes multiples.

Le projet personnel s’articule autour des Talents et du choix d’accomplissement. Si la finalité est de réaliser son projet, elle est aussi - de façon implicite ou déclarée- de se réaliser.
En effet, un projet est un moteur, un noyau d’énergie autour duquel les autres activités s’organisent et se redistribuent. Véritable attracteur, il déclenche souvent des solutions imprévisibles. Il suscite une dynamique intérieure, met en mouvement, impulse un élan : il nous pousse et nous tire tout à la fois !
S’accomplir donne des ailes alors que la seule satisfaction de ses besoins … laisse le plus souvent insatisfait.

Faire l’expérience de ses propres désirs, de ses propres choix et de leur mise en œuvre, décider de soi est un état très euphorisant.
S’il demande une motivation forte, le projet de vie amène un souffle de liberté. Etre le seul maître à bord apporte reconnaissance personnelle, plaisir, satisfaction de se réaliser : « je l’ai fait !.. J’en suis capable ! »
Il donne une direction, un sens, une profondeur et place dans une vision d’avenir.
Il stimule nos potentiels, libère notre expression créative et contribue à la cohérence globale de notre vie.
En renforçant l’étonnement, la fierté et l’estime de soi, en constatant que l’on devient plus que ce dont on se croyait capable, s’ajoute le sentiment d’être utile et d’avoir de la valeur.

Alors que notre société fait de l’hédonisme et du principe de plaisir une finalité, le projet de vie se situe au-delà de cette satisfaction immédiate et éphémère. Par l’enrichissement intérieur qu’il offre, la vie devient plus passionnante, avec un sens nouveau, avec la notion de découverte, de défi, d’expérience, de joie, d’être comblé …
Le projet personnel s’inscrit donc dans une démarche d’évolution, de croissance, d’accomplissement. Il fait grandir et s’accompagne d’une palette de bienfaits. Etre en projet, c’est devenir plus vivant, passionné, investi, joyeux, le tout avec intensité et une réelle satisfaction !
C’est renverser le modèle en vigueur centré sur l’image et la conformité, pour devenir émetteur d’initiatives, de propositions.

Des projets aux Projets de vie…

« J’ai une idée… j’ai un projet… j’ai envie de faire ça… ». S’il est souvent utilisé pour une activité de loisir, une occupation courante, le terme de projet est indissociable de la notion de choix.

Certaines activités sont à la frontière d’activités structurantes, ressourçantes, plaisantes, et de projets de vie. Des voyages culturels, un tourisme équitable, une ouverture à d’autres cultures, d’autres civilisations, appartiennent à la Galaxie des projets. Elles constituent une transition vers un projet personnel.

Celui-ci, qu’il dure 6 mois, 2 ans ou 10, s’inscrit dans une durée et requiert un engagement personnel. Il est choisi, voulu, aimé et conscientisé.

Diversifiés, évolutifs, les projets qui accompagnent la vie et lui donnent son sens permettent à chacun d’aborder à son rythme et selon ses envies de nouvelles facettes d’existence, un luxe encore rare dans la vie professionnelle…. Et dans la vie tout court !

Une condition toutefois. Le moindre projet demande d’avoir retrouvé son fil directeur, de connaître ses lignes de force, ses atouts et ses potentiels. Tout commence par soi, et y revient. Il n’est là nul égoïsme : le projet de soi est au contraire la meilleure façon d’honorer la vie, notre vie, et qui nous sommes. Se projeter dans le monde extérieur en s’oubliant ou en restant ignorant de sa pulsion fondamentale de vie conduit inévitablement à des distorsions et à une fuite.

Quelques exemples de thématiques de projets de vie :

- Soi : prendre du temps pour soi, mieux se connaître, rencontrer ses aspirations, entreprendre une démarche de clarification de ses buts d’existence, s’ouvrir à des facettes encore inconnues de soi, développer ses ressentis, faire évoluer la perception de son corps - passer de l’effet de surface à une reconnexion intérieure-, mettre en place une qualité globale de vie… sont autant de projets de vie fondateurs, sans lesquels d’autres projets orientés sur le monde extérieur auront peu de chance d’aboutir.

- Famille : le tissu familial est souvent la toile de fond de nos vies. L’accompagnement des parents âgés comme des enfants en difficulté peut être un projet d’un temps de cette période de vie. Outre son utilité directe, l’implication affective y est majeure.

- Couple : retrouver une harmonie de couple, vivre un couple plus respectueux des besoins et aspirations véritables de chacun, peut devenir un projet à part entière. Les divorces de seniors se multipliant, la solitude également, la quête d’un équilibre de vie et d’un partage de vision et de valeurs avec un nouveau partenaire sera l’un des projets impliquant des prochaines années.

- Cadre de vie : l’habitat et ses environnements naturels sont, avec le corps, notre principal lieu de vie. Un aménagement plus harmonieux, plus personnalisé, plus orienté sur le mieux être, participera à la qualité de vie et peut devenir un projet dans lequel s’investir.

- Activités créatives : peinture, jardin, biographie, ateliers d’écriture, ateliers sensoriels, danse, expression corporelle…permettent l’expression de soi en retrouvant le plaisir de créer, d’imaginer, de libérer talents et potentiels. La création, quel que soit son lieu d’intervention, est un projet à part entière suffisamment mobilisateur pour y consacrer cette partie de vie de la retraite.

- Connaissance et formation : comme la création, la connaissance n’a pas de limite d’âge ! Retourner à la fac ou s’y inscrire pour la première fois, assister à des conférences, participer à des séminaires, à des ateliers, suivre une formation pour se donner de nouvelles aptitudes, s’ouvrir à des pans de sa vie restés en jachère durant la vie active, sont une autre trame de projets. Le succès des universités inter-âges démontre largement l’aspiration à sortir des repères souvent très limités du quotidien et à élargir son cadre de référence et de compréhension.

- Participer à la vie de la cité, apporter sa contribution à la planète : les multiples réseaux associatifs humanitaires, sociaux, écologiques, artistiques, culturels…témoignent du besoin d’engagement et de service des êtres. Se sentir réellement utile par ses actions est l’une des façons de se reconnaître et de s’ouvrir à plus large que soi. Aucune exclusive : les passions et initiatives de chacun peuvent devenir de magnifiques projets bénéficiant au plus grand nombre. Le prix Nobel 2006 ayant récompensé le fondateur du micro crédit est un exemple.

- Spiritualité, transcendance, mise en place d’un art de vivre : pendant des siècles, les êtres se satisfaisaient des croyances qui leur avaient été inculquées. Depuis quelques décennies, les remises en question des dogmes, rituels, idéologies, savoirs officiels, associées à un brassage des différentes visions du monde, ont fait place à des formules de « kit », ou chacun reconfigure ses convictions. Cette « customisation » peut devenir un art de vivre, l’art suprême étant de retrouver la loi d’harmonie avec soi et avec les autres. C’est alors que peut se faire le passage d’une religion - acquise et culturelle- à une spiritualité - choisie, trouvée, expérimentée et ressentie. Cette phase de libération et de sens, qui consiste à revenir à l’essence de l’être et de la vie peut relever d’un projet de vie, à la fois source et porteur d’une dimension autre.

Des atouts révolutionnaires !

Qui n’a pas un rêve, un don, une passion ? Décider de se consacrer à ce qu’on aime, déployer ses talents, faire ses expériences, prioriser ses aspirations profondes mises en veilleuse plusieurs décennies, est une révolution intérieure.
S’autoriser, c’est se retrouver, gagner en cohérence, rassembler ses lignes de force, décoder le fil conducteur de sa vie.

Alors que notre société croît en complexité, en écrans technologiques, législatifs, psychologiques, consommatoires… qui coupent toujours plus de l’essentiel et de notre humanité, le mode projet permet de revenir à soi, de retrouver une maîtrise à l’échelle de sa vie, de se sentir exister en trouvant sa juste place.

Le mode Projet amène à quitter les rôles joués toute la vie, commandés par les nécessités quotidiennes, par la pression de la norme pour jouer son premier grand rôle dont chacun est le seul scénariste et producteur.
Le modèle n’est autre que soi c’est à dire l’original. Chacun devient explorateur et « expérienceur » de ses propres potentiels.

Le projet de vie contribue au passage d’une identité sociale hors sol et artificielle, définie par des rôles, des activités extérieures, à une identité multipolaire, élargie, partant de soi, en devenir, inaliénable.
Une majorité d’êtres - dont les seniors- ne se sentent exister qu’au travers de l’image que les autres ont d’eux. Dépendre d’une fonction sociale et d’une reconnaissance extérieure met en situation de vulnérabilité. Lorsque ces attributs disparaissent, l’effondrement identitaire est souvent constaté.

Le mode Projet permet d’exister par soi même, de développer cette sensation de soi dont les bienfaits sont inestimables.
Alors que la vie active professionnelle conduit souvent à attendre en vain une reconnaissance extérieure, le projet personnel libère des dépendances et approbations extérieures.
Alors que tant de retraités vivent le fameux « effondrement identitaire », pour s’être identifiés toute leur vie à un rôle social qui n’était qu’une petite partie de ce qu’ils sont intrinsèquement, le projet de vie est ce luxe royal de notre propre reconnaissance et de notre pleine réalisation.
L’identité élargie et centrée qui en naît ne s’effondrera jamais…

Développer un projet est bien sûr la meilleure des préventions contre le vieillissement. Véritable élixir de jouvence, le projet de vie contribue à se projeter dans l’avenir, à développer une vision de soi, non à regarder nostalgiquement dans le rétro.
Alors que notre société s’oriente vers la thématique exclusive du vieillissement et du bien vieillir, le projet orienté Vie change la perspective et permet de se sentir plus vivant, plus impliqué, plus joyeux, rajeuni dans son cœur, son corps, sa tête ! Ne serait il pas temps, avant que de bien vieillir, de commencer à vivre mieux et autrement ?!

Le « Mode Projet » devient ainsi le principal atout pour faire évoluer les représentations sur l’âge, la retraite et la vieillesse, en leur substituant les concepts de vie, de projet, de talent, d’accomplissement, d’utilité et de joie. Il fait entrer dans le sans âge, le sans rides de la vraie jeunesse de cœur et d’élans.
Entrer dans ses choix d’accomplissement est naturellement régénérant, autant pour nos corps physiques que pour le corps social.

En conclusion

Si le projet de vie est encore dans son enfance, il est accessible à chacun et n’est en rien réservé à une élite dans son principe. Pourtant, les disparités de budget, de santé, de parcours et de conditions de vie dans l’activité professionnelle et lors de la retraite, le restreignent encore. De plus, notre société ne s’y est pas encore préparée et ne s’en est pas donné les moyens.
Il y a là un véritable Programme Pédagogique Senior à mettre en place le plus en amont de la vie professionnelle, ainsi que des structures favorisant son accès à tous, pour que cette opportunité de se réaliser devienne une réalité quotidienne. Lorsque le projet de vie sera posé en début de vie, à partir de l’adolescence, nous serons entrés dans la société de demain, la société de l’accomplissement, après la société de la frustration.
Il nous reste à voir, dans un prochain article, comment rencontrer son/ses projets de vie, et de quelle façon le mettre en œuvre, pour le réaliser et s’accomplir.

- Diane Saunier,
Coach, Communication et modes de vie, Chargée de cours, Ecrivain, Conférencière.

Diane Saunier est l’auteur de « SENIORS L’AGE D’ETRE, La vie devant vous » (Editions Dangles). Ce livre accompagne les seniors de 55/70 ans pour mieux vivre le temps de leur retraite, inventer ce nouvel âge, installer un mieux être global et une qualité de vie-santé, habitat, modes de vie. Il est un véritable programme de jeunesse, donc de prévention du vieillissement !
L’approche coaching et développement personnel lui donne une grande efficacité.
Cet ouvrage propose des clés de conscience et des outils pratiques pour se rencontrer et développer son projet créatif.
Il permet de passer à une nouvelle dimension de soi, non plus philosophique ni psychologique, mais expérientielle, la vision « Meta », basée sur une responsabilité de conscience et de sens. Il apporte le mode d’emploi pour Vivre mieux et autrement et s’extraire de l’impasse évolutive d’une société qui a atteint le point de rupture.
Les seniors, notamment les retraités d’aujourd’hui, sont de hauts potentiels qui ont tout à apporter par leur maturité, leur expérience, leur sagesse et leur vision. Ils peuvent être le levier d’un profond changement… s’ils le choisissent.

- Réagir à cet article dans nos forums


Article publié le 10 mars 2007
Cet article vous a intéressé ? Restez informé des nouveautés en vous abonnant à notre newsletter.
Partager cet article
Autre(s) article(s) proposé(s) par Saunier Diane
Du marché de la Peur à la sécurité intérieure !
Les peurs sont devenues un acteur fantôme à part entière de la société civile et la sécurité un thème majeur, au même titre que la santé, la qualité de (...)

Convergences ? Des technologies numériques aux technologies intérieures.
Quels sont les liens entre le lancement du ephone, la défonce éthylique des enfants ado, la mort sucrée-salée de l’obésité avec son binôme boulimie (...)

Seniors : de la séduction à la conscience d’aimer
Chacun sait que les dieux ne meurent ni ne vieillissent et que l’amour entre eux est éternel, quels qu’en soient les rebondissements ! Sans doute (...)

Senior ? L’enjeu et le défi
Nouveau coeur de cible des stratèges des media et de l’économie de marché, les seniors sauront-ils s’affirmer au-delà d’une perspective matérialiste ? (...)

Article proposé par

Saunier Diane

Diane Saunier est Coach spécialisée en Communication et modes de vie. Elle est aussi chargée de cours, écrivain et conférencière.

Voir profil complet





Suivre Mieux-Etre
  • 28 visiteurs en ce moment

    Recherche par thèmes Articles Vidéos entretiens Livres, CD, DVD Recherche par noms
    Avertissement
    L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
    Mieux-Etre.org
    © sprl Parcours
    Tous droits réservés
    Mentions légales