Depuis toujours l’être humain poursuit l’idéal de vivre bien et longtemps, tant au niveau physique que psychique et spirituel, dans la meilleure harmonie possible avec la nature, ses "lois" et ses cycles. A cette fin, les Chinois ont, parmi d’autres, développé des arts de longévité et de vitalité, dont le daoyin, appelé maintenant qi gong (ou "exercices sur les souffles", sur l"énergie vitale"), qui ont des liens avec la médecine traditionnelle chinoise, les techniques de combat (dont les arts martiaux), les activités journalières, les activités artistiques (calligraphie, l’art du thé...).

Les exercices que nous proposons agissent comme prévention des maladies et entretien pour calmer ou tonifier le corps et l’esprit, masser et oxygéner les organes, étirer et entretenir la structure articulaire, musculaire et tendineuse, maîtriser et assouplir sa respiration, rencontrer et approfondir l’unité de son être par la coordination du geste, se centrer et s’ancrer au sol, mieux vivre avec les cycles intérieurs et extérieurs à soi, et donc aussi mieux gérer son temps et son espace. Nous apprenons en plus à connaître cette énergie vitale (qi) qui circule en nous, et à la diriger selon nos besoins.

Ces exercices de santé se présentent sous des formes diverses : les qi gong avec repos du corps, proches de la méditation (notamment le Petit Cercle Céleste, les 6 Sons de Guérison) ; les qi gong avec mouvement du corps (automassage ; exercices des 8 Brocarts ou Ba Duan Jin) ; et les qi gong avec déplacement corporel (mouvements des 5 animaux, exercices de marche, etc.). Certains exercices sont pratiqués en fonction des saisons.

Certains qi gong forment des ensembles structurés d’exercices (p.ex. 8 Brocarts, le Vol de la Grue, etc.). Et on rencontre aussi des massages pour bébé ainsi qu’une série importante d’automassages. Nous proposons différents types d’exercices, présentés aussi en cycles thématiques.

Le taiji quan (ou "boxe du faîte suprême"), né dans les mêmes contextes que les qi gong, associe les principes des arts martiaux, la méditation en mouvement et la gymnastique douce d’entretien. L’exercice de base s’appelle "forme", "enchaînement", "tao", c.-à-d. l’association successive de mouvements d’art martial pratiquée debout de manière lente, fluide, ininterrompue, avec des gestes amples et circulaires. La personne qui pratique ces suites de mouvements lents découvre sa place dans l’espace et dans le temps, agit ainsi sur ses qualités de patience, de persévérance, d’autonomie, de concentration, en plus des bénéfices cités plus haut pour le qi gong. Elle va à la rencontre de ses tensions et apprend à mieux les gérer.

Parmi les styles de taiji quan, nous enseignons des formes simplifiées de style Yang (p. ex. 24 mouvements), des formes plus longues de style Yang, et une forme courte de style Wu (37 mouvements), ainsi que des pratiques connexes telles que le tui shou ("pousser des mains") et une forme de taiji quan à l’épée. Nous utilisons aussi comme apprentissage de base un taiji qi gong, soit un qi gong basé sur 5 ou 18 mouvements enchaînés d’art martial.

Les qi gong comme le taiji quan s’adressent à tous, dans le respect de sa condition physique, psychique et spirituelle. Ils ne nécessitent pratiquement aucun autre matériel que des vêtements et chaussures souples, de l’espace (l’idéal : un parc ou en forêt). Le cours est le lieu de découverte de nouvelles connaissances et d’approfondissement de ce qui est déjà connu ; les meilleurs bénéfices sont obtenus par une pratique personnelle (seul ou en groupe). Des stages sont régulièrement proposés.

Alain Van Leckwyck



Publié le 24 avril 2002
Cet article vous a intéressé ? Restez informé des nouveautés en vous abonnant à notre newsletter.

Avertissement
L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
Mieux-Etre.org
© sprl Parcours
Tous droits réservés
Mentions légales