Shiatsu

Le Shiatsu est une très ancienne pratique de santé.
Sous sa forme actuelle, il vient du Japon. On dit qu’il est originaire d’Inde, qu’il s’est développé en Chine, puis s’est répandu dans tout le continent asiatique.
Il est pratiqué par le thérapeute, le médecin traditionnel. Il est utilisé aussi, en version simplifiée, dans toutes les couches de la population. Cette connaissance partagée en fait un outil de prévention très efficace.

Les bases du Shiatsu sont celles de l’acupuncture.
Derrière l’aspect technique, il y a une tentative de comprendre et de donner un sens à l’existence. C’est la philosophie du Tao. Tout ce qui existe est énergie. L’énergie est en perpétuel mouvement. Le mouvement résulte de l’inter-action des polarités Yin/Yang. Le mouvement engendre la vie.

Le Shiatsu s’adresse à l’être humain tout entier. Contrairement à notre vision analytique qui sépare les choses, tout est relié : les différentes parties du corps, le corps et l’esprit, l’individu et son environnement. L’être humain vit dans un champ vibratoire constitué par les échanges énergétiques entre le ciel et la terre. Cette énergie le traverse et l’anime sur son passage.
En cas de manque ou de surabondance (dus à l’inattention, l’usure, le non-respect, l’inattendu…), il y a rupture d’équilibre. Si l’équilibre n’est pas rétabli, l’identité (le ? centre ?) s’affaiblit et le corps peut même matérialiser ce mal-être sous forme de maladie organique.

Le Shiatsu tente d’éveiller une auto-régulation de cette circulation. Il utilise des pressions ("Shi" : pouce, "Atsu" : pression) sur les chemins qu’emprunte l’énergie au travers de notre corps : les méridiens.
Comparé à l’approche médicale de l’Acupuncture, le Shiatsu est basé sur le toucher.
Comme dans son contexte oriental, il a un rôle important à jouer comme outil de prévention : pour éduquer, protéger et entretenir la santé.
Le contact physique permet un dialogue avec l’inconscient du corps, là où le raisonnement ne passe pas. Cette "résonance" est basée sur le respect et la confiance dans le pouvoir auto-guérisseur du corps. Le Shiatsu guide la personne qui le reçoit vers les causes profondes de ses problèmes : nos besoins (des plus matériels aux plus spirituels) mal nourris. Il est basé sur le senti et l’intuition. L’intuition et la raison ne sont pas à opposer : elles sont complémentaires, comme Yin/Yang.

Le DO-IN est un auto-massage, forme de Shiatsu pratiqué sur soi-même.
Le Do-in fait découvrir le pouvoir de rééquilibration de nos mains. Il nous met en contact avec nos ressources intérieures. Il est à la base de l’apprentissage du massage sur autrui. Il offre, entre les séances, un relai au travail du Shiatsu.

Ce sont deux beaux chemins de santé et de responsabilité.

Benoît de Pierpont

Bibliographie :

- Zen Shiatsu, Shizuto Masunaga, éd.Trédaniel 1985
- Shiatsu et Médecine Orientale, Shizuto Masunaga, éd.Courrier du Livre 1999
- Shiatsu, the Complete Guide, Chris Jarney & Gabriel Mojay, ed.Thornsons 1991
- The Book of Shiatsu, Paul Lundberg, ed.Fireside Book 1992
- Shiatsu Theory and Practice, Carola Beresford Cook, ed.Churchill Livingstone 1996
- Essential Shiatsu, Yuichi Kawada & Stephen Karcher, Time Warner Book 2002
- Do-in, Jean Rofidal, éd.Au Signal 1978
- Le Livre du Do-in, Michio Kushi, éd.Trédaniel 1982



Publié le 24 novembre 2009
Cet article vous a intéressé ? Restez informé des nouveautés en vous abonnant à notre newsletter.

Avertissement
L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
Mieux-Etre.org
© sprl Parcours
Tous droits réservés
Mentions légales