Eclairage

De la Kinésiologie à la Psychologie Energétique

Compilation et historique réalisés par Dominique Monette

Si ces deux méthodes appartiennent à la même famille, on pourrait dire que ce qui les différencie au départ c’est, d’une part, le test musculaire appliqué systématiquement en Kinésiologie et plus rarement en Psychologie Energétique, et d’autre part, le fait que la Kinésiologie a au début attiré plutôt les personnes passionnées de développement personnel et de gestion de la santé, alors que la Psychologie Energétique a, à l’origine, intéressé surtout ceux qui travaillaient dans le domaine de la santé mentale.

Ces deux approches trouvent leur origine en Orient, dans la Médecine Traditionnelle Chinoise et son développement, l’acupuncture, une technique de guérison utilisant des aiguilles placées sur certains points de voies énergétiques appelées méridiens.

George Goodheart, DC, un chiropracteur formé à l’acupuncture à partir de 1962, développe dès 1965 une nouvelle méthode de diagnostic et de traitement. Dans cette méthode, il découvre le lien entre les muscles (il utilise le test musculaire), les organes ou les glandes, et les méridiens : la Kinésiologie Appliquée ou AK (Applied Kinesiology) était née. Réservée au départ aux chiropracteurs, cette technique est ouverte aujourd’hui aux kinésithérapeutes, ostéopathes, médecins et autres professionnels de la santé.

Parmi les 12 chiropracteurs emmenés par George Goodheart dans le développement de la Kinésiologie Appliquée, l’un d’eux, John Thie, DC, a, au début des années ’70 et avec l’accord de Goodheart, développé une forme simplifiée de leur travail, non réservée aux professionnels de la santé ; il l’a appelée le Touch for Health ou TFH (traduit parfois sous les noms La Santé par le Toucher ou plus rarement Le Toucher pour la Santé). Le rêve de John Thie était que toute personne ait accès à cette forme merveilleuse de gestion de sa propre santé ; il aurait aimé voir le TFH pratiqué dans chaque famille. Son rêve a porté le TFH très loin : son livre, Touch for Health, publié dès 1973, est aujourd’hui traduit dans plus de 35 langues et sa méthode enseignée dans plus de 50 pays de par le monde.

Le Touch for Health est à l’origine du développement de ce qu’on appelle aujourd’hui communément la Kinésiologie (parfois aussi appelée Kinésiologie Energétique ou Kinésiologie Spécialisée) ; il constitue comme les racines d’un arbre qui a donné de nombreuses branches.

Parmi celles-ci, les plus connues – nées vers la fin des années ’70 et le début des années ’80 – sont :
-  l’Hyperton-X ou la Core-Kinesiology (Kinésiologie de l’Axe) de Frank Mahony,
-  l’Educational Kinesiology (Edu-Kinésiologie) de Paul Dennison, PhD, et Gail Dennison,
-  3 in 1 Concepts de Gordon Stokes et Daniel Whiteside,
-  la Health Kinesiology (Kinésiologie de la Santé) de Jimmy Scott, PhD.

Puis vinrent vers la fin des années ’80 et dans les années ‘90 :
-  la Wellness Kinesiology (Kinésiologie du Bien-Etre) de Wayne Topping, PhD,
-  l’Applied Physiology (Physiologie Appliquée) de Richard Utt,
-  Stress Indicator Points System (SIPS ou Système des Points Indicateurs de Stress) de Ian Stubbings,
-  LEAP (Learning Enhancement Advanced Program ou Programme Avancé d’Amélioration de l’Apprentissage) de Charles Krebs, PhD.

A côté de certaines des personnes citées ci-dessus, d’autres personnes furent présentes au côté de John Thie dans les débuts du TFH. Parmi elles, Mary Marks qui a fortement marqué le TFH de ses connaissances. Bien d’autres branches de Kinésiologie sont nées depuis et, aujourd’hui encore, de nombreuses personnes développent leur propre méthode à partir de la Kinésiologie Appliquée (AK), du TFH et des nombreuses branches qui sont nées de lui.

La Kinésiologie Appliquée a, elle aussi, été à l’origine de nombreux développements. Parmi eux, il y a la Behavioral Kinesiology ou BK (Kinésiologie Comportementale) développée par John Diamond, MD, un psychiatre australien, dans les années ’70. La BK ajouta aux découvertes de Goodheart une composante intéressante : l’utilisation des points d’acupuncture dans le traitement des difficultés émotionnelles. Diamond a également introduit dans son travail des affirmations associées à chacun des méridiens. Il pourrait être appelé le « père » des thérapies basées sur les méridiens.

Au début des années ’80, un psychologue américain, Roger Callahan, PhD, formé en acupuncture, étudie la Kinésiologie Appliquée à la recherche de solutions dans le traitement de certains de ses patients souffrant surtout d’anxiété et de phobies. Il combina ses connaissances de l’acupuncture et le test musculaire et, influencé probablement par les recherches de John Diamond, fit une découverte clinique lors d’une séance de l’une de ses patientes appelée Mary et souffrant d’une phobie de l’eau. En lui demandant de « tapoter » certains points d’acupuncture, il a « guéri » la phobie de Mary de manière permanente. Ce fut le début des recherches de Callahan et c’est ainsi qu’il a découvert que la stimulation de certains points d’acupuncture lui permettait de créer des changements dans les états émotionnels. Il a alors créé sa méthode « The Callahan Technique » ; celle-ci s’est ensuite développée et est appelée aujourd’hui la Tought Field Therapy ou TFT (Thérapie du Champ Mental). La TFT utilise des « algorithmes » destinés à traiter diverses pathologies émotionnelles et psychiques.

Dès la fin des années ’80, la « Technique Callahan » fut présentée aux congrès internationaux de Touch for Health à San Diego et introduite dans les cours de TFH d’abord, puis de Kinésiologie ensuite, sous divers noms, dont entre autres « Emotional Tapping » (Tapotement Emotionnel) ou « Technique Callahan ». Diverses personnes, dont Marge Murray, ont présenté des variantes et des développements de la Technique Callahan. Aujourd’hui, la variante de Marge est toujours enseignée dans les cours de Wellness Kinesiology.

A côté des kinésiologues, les découvertes de Roger Callahan ont également passionné les psychologues et les personnes intéressées par le développement personnel et les émotions.
Parmi elles, Fred Gallo, PhD, qui a étudié avec Roger Callahan et John Diamond, crée le terme Energy Psychology (Psychologie Energétique) en 1993 ; ce terme est aujourd’hui utilisé pour recouvrir l’ensemble des techniques qui se rapprochent de près ou de loin du travail de Diamond et de Callahan et qui sont nées en partie au moins de leur travail. Fred Gallo utilise le test musculaire dans son travail et enseigne des techniques proches de celles de l’AK et du TFH.

Gary Craig, ingénieur passionné par le développement personnel et Maître PNL, a suivi l’ensemble de la formation Callahan. Un peu comme John Thie l’avait fait avec le TFH, Gary Craig cherche à simplifier la Technique Callahan et développe ce qu’il a appelé, dès le début des années ’90, Emotional Freedom Techniques ou EFT (Techniques de Liberté Emotionnelle) ; très rapidement Gary Craig abandonne le test musculaire dans son approche. Comme John Thie, Gary a un grand charisme et le désir désintéressé d’aider les autres et de les soulager.

L’EFT est aujourd’hui la « branche » de la Psychologie Energétique la plus largement connue dans le monde, celle qui a le plus d’influence. Gary Craig écrit en 1995 le Manuel d’EFT, traduit dans de très nombreuses langues et téléchargé plus d’un million de fois à partir de son ancien site www.emofree.com, le site de Psychologie Energétique le plus visité jusqu’à sa fermeture en décembre 2009.

Les découvertes de Callahan, la TFT ainsi que l’EFT ont inspiré de nombreuses personnes. Il y a aujourd’hui de très nombreuses branches de Psychologie Energétique.

Les plus connues aujourd’hui sont :
-  Le TAT de Tapas Flemming,
-  Psych-K de Robert Williams,
-  La (New) Energy Psychology (Nouvelle Psychologie Energétique) de Fred Gallo, PhD,
-  Be Set Free Fast ou BSFF (Libérez-vous rapidement) de Larry Nims, Ph.D
-  Zensight Process (le Processus Zensight) de Carol Ann Rowland
-  Matrix Reimprinting (Réécrire la Matrice) de Karl Dawson

La Psychologie Energétique est aujourd’hui devenue, pour les professionnels de la santé mentale, la Psychologie Energétique Clinique (Clinical Energy Psychology).

D’autres personnes ont également été inspirées par les techniques de tapotement de méridiens et les ont appliquées à la santé physique. Parmi elles, il y a peut-être la doctoresse Devi Nambudripad, DC, MD qui a créé la méthode NAET ou Nambudripad’s Allergy Elimination Techniques (Techniques d’Elimination des Allergies de Nambudripad).

En 1998, Donna Eden, une guérisseuse douée formée à diverses branches de Kinésiologie, publie son livre Energy Medicine avec son mari David Feinstein, un psychologue praticien/enseignant de Psychologie Energétique. Elle crée par la même occasion le terme Energy Medicine, pour faire le pendant de l’Energy Psychology.

L’Energy Medicine, méthode alternative de santé, est constituée d’un ensemble de pratiques destinées à maintenir et à retrouver une bonne santé du corps, du cœur et de l’esprit. On y retrouve de nombreuses techniques enseignées en Kinésiologie et modifiées par Donna. La boucle est ainsi bouclée.

Si vous souhaitez vous former en Kinésiologie ou en Psychologie Energétique, il est important que vous réfléchissiez à ce que vous recherchez dans cette formation. Désirez-vous découvrir un outil qui pourra vous aider à mieux gérer vos énergies, vos émotions et votre vie ? Alors une formation de base d’un ou de deux week-ends peut répondre à votre souhait. Votre envie est-elle d’acquérir un nouvel outil professionnel ou même de vous former à une nouvelle profession, contactez alors plusieurs personnes, renseignez-vous… quelle est la renommée de l’école et/ou du formateur, la formation est-elle reconnue internationalement, etc. En effet, il n’existe pas encore dans nos pays de reconnaissances officielles légales de ces professions ; pour cette raison, vous pouvez trouver de tout sur le marché, depuis la formation solide et vraiment professionnelle jusqu’à des cours parfois très peu sérieux. Bon choix !

- Dominique Monette, directrice de l’IBK, centre de formations en Kinésiologie et en Psychologie Energétique Appliquée.
© Mieux-Etre.org



Publié le 7 janvier 2012 - Auteur : IBK (Institut Belge de Kinésiologie) - Auteur : Monette Dominique
Cet article vous a intéressé ? Restez informé des nouveautés en vous abonnant à notre newsletter.

Autre(s) article(s) proposé(s) par IBK (Institut Belge de Kinésiologie)
IBK– Institut de formations
L’IBK propose des formations en Kinésiologie, en Accompagnement Energétique de la Personne (EFT, TRE, etc.) ainsi qu’en Analyse Transactionnelle, et (...)

Proposé par

IBK (Institut Belge de Kinésiologie)

L’Institut Belge de Kinésiologie a été fondé en 1986 par Dominique Monette, Docteur en médecine. L’IBK pro­pose des for­ma­tions en Kinésiologie, en Accompagnement Energétique de la Personne (EFT, TRE, etc.) ainsi qu’en Analyse Transactionnelle et Psychogénéalogie.
- Avenue Paul Nicodème 26 - B-1330 Rixensart
- tél. : 32-2-652.26.86
- e-mail : ibk@ibk.be
- Site web : www.ibk.be

Voir profil complet

Monette Dominique

Dominique Monette est directrice de l’IBK, centre de formations en Kinésiologie et en Psychologie Energétique Appliquée.

Voir profil complet





Suivre Mieux-Etre
  • 28 visiteurs en ce moment

    Recherche par thèmes Articles Vidéos entretiens Livres, CD, DVD Recherche par noms
    Avertissement
    L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
    Mieux-Etre.org
    © sprl Parcours
    Tous droits réservés
    Mentions légales