Comment garder le moral en automne et se préparer à l’hiver grâce à la naturopathie ?

Par Anne Denis, naturopathe

La nature nous offre à l’automne les couleurs les plus chaudes de l’année, rouge, jaune et orangé, quelle belle compensation pour nourrir notre contemplation alors que le froid s’installe et que la lumière décline. Selon le contexte de chaque personne, certaines restent en forme en allant dormir une petite heure plus tôt qu’à l’habitude, mais d’autres dans des situations moins confortables sont plus sensibles à l’humidité, la grisaille... se sentent anormalement fatigué/es, finissent par manquer d’élan pour assumer les tâches quotidiennes... De là à glisser vers la déprime, c’est ce qui peut arriver lorsque nous avançons vers l’hiver.

Pour se conforter corps et âme en cette période, voici entre autres, des suggestions pour prendre soin de soi et de nos proches grâce à la naturopathie :

A - Le froid déforce plus particulièrement l’énergie rénale, il est important d’éviter le coup de froid sur les reins, veillez à ce qu’ils restent bien couverts, voire entourés d’une petite laine supplémentaire. Vive le bain bien chaud si vous en avez l’occasion et /ou la bouillotte sur les reins une fois par jour (à faire tenir avec un beau tissu ou l’utiliser quand vous êtes au lit.)

B - Mieux se nourrir et drainer les toxines de notre corps sont deux facteurs importants pour contribuer à éradiquer la fatigue et nous rendre de bonne humeur.
Les « humeurs », au sens premier désignent les liquides de notre corps. Un organisme encrassé, dont la quantité de déchets excède les capacités d’élimination, devient alors vulnérable, propice à la perte de vitalité et aux disfonctionnements.

Pour que notre organisme accomplisse harmonieusement ses fonctions, il est nécessaire qu’il reçoive un apport suffisant de protéines, glucides et lipides de qualité.

  • a) - Une carence en protéines et acides aminés peut rapidement altérer les fonctions psychiques. Pensez à la complémentation des céréales demi-complètes de préférence avec une légumineuse ou protéine animale grasse dans la proportion de 2/3 de céréales pour 1/3 de légumineuses ou protéines animales.
  • b) - les sucres sont nécessaires à la synthèse des endorphines, des neurotransmetteurs participant à la régulation du stress.
    - Consommer des édulcorants tels que le miel pur et la mélasse (riche en fer, magnésium,...) et pensez aux fruits séchés.
    - Eviter le sucre blanc, il déminéralise l’organisme.
    Nb : - consommer de la cannelle en bâton ou en poudre (et non l’huile essentielle) lorsque vous mangez des sucres rapides, mais aussi du potimarron, cela évite le coup de pompe des pancréas surmenés par les aliments dont l’index glycémique est élevé. De plus la cannelle réchauffe.
    N’en abusez pas pour autant.
  • c) - les acides gras essentiels oméga 3 sont nécessaires pour la fonction cérébrale et anti-déprime. Veillez à bien répartir les lipides Ω3 - 6 et 9.
  • d) - Maintenir une forte vitalité passe par un équilibre acido-basique bien balancé.
    - Consommer de petites portions d’au moins 5 légumes variés dans la journée contribue à cet équilibre, ajoutez à cela, minimum 3 fruits frais. (Et non 5 légumes et fruits tous confondus comme beaucoup l’entendent.)

Et de façon générale, il est bon de veiller à « l’éthique » lors de nos achats et de donner la priorité à ce qui est de saison et du terroir. Même s’il est normal et indiqué de consommer des repas chauds en cette saison, déguster un peu de crudités en entrée permet l’apport de vitamines et enzymes (détruites par la chaleur) indispensables à une bonne assimilation.

Par exemple : - noix fraîches - salade de blé - radis noir râpé, un filet d’huile de sésame, persil et basilic. - les noix vous apportent des omégas 3,
- la salade des vitamines E, B9,... - le radis stimule les poumons tout en aidant la fonction du foie. - le basilic et le persil sont avantageux pour les surrénales.

Les vitamines C seront apportées en priorité par les fruits et légumes frais crus. La vitamine D aide à compenser une moindre exposition au soleil. Les personnes dépressives en manquent généralement. !

Lorsqu’un complément s’avère nécessaire, il est important qu’il soit d’origine naturelle et non de synthèse. De façon personnalisée, d’autres compléments pourraient être ajoutés, selon le bilan de votre santé.

Et en cas de dépression plus importante, il existe des alternatives naturelles.

Il est bon de noter cependant que notre organisme peut être carencé par une alimentation déséquilibrée, mais aussi par le fait que nous n’assimilons pas correctement les apports de nutriments (si nous ne mâchons pas suffisamment par exemple).
L’assimilation défectueuse peut aussi être due à un disfonctionnement d’organe digestif mais également à une surcharge de toxines.
Le drainage de ces indésirables peut être favorisé par l’une ou l’autre plante médicinale drainante, judicieusement choisie par exemple. D’autre part, un drainage manuel de la lymphe est des plus appropriés dans bien des cas. Ce massage agréable et très relaxant stimule les circulations lymphatique et veineuse, ses indications sont nombreuses.

Il est également possible de se faire un auto-drainage (donc à soi-même), constitué de mouvements basiques de drainage lympho-fluide auquel sont ajoutés des mouvements de gymnastique, spécifiques, complétés par le massage de zones réflexes des émonctoires.
Pratiqué régulièrement de 15 à 30 minutes, (à domicile ou en voyage...) il contribue efficacement à drainer les toxines et dissoudre les effets du stress. Un auto-drainage « à portée de vos mains »... une autonomie appréciable, une façon de se choyer et de se recentrer.

Pensez à se revigorer au contact de la nature et à profiter de la lumière du jour en choisissant des activités à l’extérieur dès que possible. Se promener régulièrement en forêt, à la campagne ou dans un grand parc, est nécessaire à notre équilibre général.

Marcher en conscience, les sens en éveil. Et donner du répit à vos cellules, à votre système glandulaire et votre système nerveux de plus en plus éprouvés par les C.E.M.A. (champ électromagnétiques artificiels) et ce en éteignant votre gsm et / ou autres appareils « I..... ».

Enfin, nous avons naturellement le choix de nous ressourcer quotidiennement par la contemplation et/ ou la méditation. Et si le temps n’est pas au beau fixe, rappelons-nous que le soleil, toujours au-dessus des nuages, nous dispense sa bienveillance.

Anne Denis, naturopathe - auteure Membre de l’U.N.B. (Union des naturopathes de Belgique)
- Voir la présentation de l’U.N.B.



Publié le 2 décembre 2012 - Auteur : Union des Naturopathes de Belgique
Cet article vous a intéressé ? Restez informé des nouveautés en vous abonnant à notre newsletter.

Proposé par

Union des Naturopathes de Belgique

Union des Naturopathes de Belgique (U.N.B.) et une Union professionnelle reconnue depuis le 19 mars 2008 , l’U.N.B. regroupe les naturopathes de Belgique, afin de promouvoir la reconnaissance de la Naturopathie en Belgique et en Europe.
Membre fondateur de l’Union Européenne de Naturopathie (U.E.N.) et partenaire de La Fédération Française de Naturopathie (FENAHMAN). L’U.N.B. est dotée d’une charte et d’un code de déontologie et œuvre pour la structuration de la profession.

Voir profil complet





Suivre Mieux-Etre
  • 33 visiteurs en ce moment

    Recherche par thèmes Articles Vidéos entretiens Livres, CD, DVD Recherche par noms
    Avertissement
    L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
    Mieux-Etre.org
    © sprl Parcours
    Tous droits réservés
    Mentions légales