Déjà les peuplades Arborigènes sur le continent Australien utilisaient les feuilles de Melaleuca alternifolia, dont l’huile essentielle est très importante dans l’aromathérapie moderne.

1. Histoire

Déjà les peuplades Arborigènes sur le continent Australien utilisaient les feuilles de Melaleuca alternifolia, dont l’huile essentielle est très importante dans l’aromathérapie moderne.

Un alambic en terre cuite a été découvert au Pakistan et semble dater de 5000 ans avant J.C.
L’Inde est le pays d’origine du Basilic et il y a plus de 7000 ans que les huiles aromatiques y étaient utilisées. En Chine , il y a 4500 ans , on trouve un traité de phytothérapie dans lequel de nombreuses plantes aromatiques et des préparations oléo-aromatiques pour le massage sont répertoriées.
C’est en Egypte où on commença la distillation qu’on retrouve le plus de références à l’aromathérapie. Vers 1500 ans avant J.C. en Grèce et à Rome certains écrits font état de recettes proches de l’aromathérapie moderne.
Les Perses, les Hébreux, les Arabes utilisaient la distillation de plantes à des fins thérapeutiques entre autres.
Plus proche de nous, aux 16è et 17è siècle plus de cent huiles essentielles sont utilisées.
Puis la civilisation industrielle mit dans l’oubli l’usage des plantes et des huiles essentielles jusqu’à ce que les recherches de pharmacologie et biologie leur apportent un crédit scientifique. "Les huiles essentielles ne sont pas des corps simples, mais bien des assemblages de molécules diverses ayant chacune leurs propriétés particulières" (R.Jollois).

2. Danger de la non connaissance
Il existe, pour ne citer que quelques exemples, plusieurs centaines d’espèces d’Eucalyptus, portant toute le même nom, mais dont les huiles essentielles présentent des compositions différentes donc des propriétés différentes. Un Thym à thymol est un puissant anti-infectieux mais présente une dermocausticité importante et une forte hépatotoxicité. Par contre le Thym vulgaire à thujanol, anti-infectieux lui aussi est non agressif et de plus, stimule les cellules hépatiques. Le Thym à linalol, lui, peut être utilisé pour les enfants.
La connaissance des huiles est essentielle pour donner du crédit à l’usage de ce que la nature met à notre service.

3. Utilisations diverses
Les huiles essentielles ne sont pas exclusivement utilisées dans le contexte thérapeutique. Les "arômes" sont utilisés dans l’industrie alimentaire. L’industrie de la cosmétique et de la parfumerie partagent ce marché mondial. On devrait parler d’Aromatologie et non d’Aromathérapie. A l’heure actuelle, l’usage de la plante et de ses extraits au but d’aromatisation devient de moins en moins fréquent pour faire place aux arôme de synthèse, la chimie imitant la nature ; ce qui donne naissance à la qualification "d’essences naturelles".

4. Les propriétés intéressantes
Les Huiles Essentielles ont des propriétés entre autres : anti infectieuses, antiparasitaires, anti-inflammatoires, antihistaminiques, immunorégulatrices, expectorantes, mucolytiques, antispasmodique, antalgiques, analgésiques, calmantes, circulatoires, digestives, cicatrisantes, hépatostimulantes et hépatoprotectrices.

5. Les propriétés indésirables
Propriétés entre autres : allergisantes, dermocaustiques, toxiques pour les reins, le foie…

6. Les usages
Les huiles essentielles sont utilisées soit par voie orale, sur un morceau de sucre, ou mieux, sur un comprimé neutre, par voie cutanée en massage ou par aérosol ou diffuseur.

Bibliographie :
- L’aromathérapie exactement Edition Roger Gallois P.Franchomme et Dr D.Pénoël

Merci à Philippe Bombeeck pour la rédaction de cette définition



Avertissement
L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
Mieux-Etre.org
© sprl Parcours
Tous droits réservés
Mentions légales