Ostéopathie

Ses bases furent énoncées au siècle dernier, aux États-Unis, par Andrew T. Still, qui comprit les rapports existants entre la notion de Santé et l’Équilibre Fonctionnel de l’ensemble du corps humain.

Ce qui caractérise fondamentalement l’organisme humain vivant d’un mort, c’est le Mouvement.. Ce qui caractérise l’État de Santé de cet organisme humain vivant, c’est l’Équilibre. L’être humain, en perpétuel déséquilibre, est à la recherche constante de cet équilibre fondamental à son évolution.
En redonnant Vie et Mouvement à toutes Structures (os, muscles, articulations, viscères, liquides, fasciae...), l’ostéopathe permet à l’organisme de réagir et de s’organiser au sein de son environnement par des phénomènes d’autorégulation. Ainsi, étymologiquement, dans le terme ostéopathie nous retrouvons la racine du mot « ostéon » (OS) et du mot « pathos » (effet venant de l’intérieur de...) un peu comme « sun-pathos » (sympathie) et non comme pathologie médicale, qui est le résultat des maladies et qui appartient dès lors à une autre grande médecine.

L’ostéopathie vise donc à rétablir l’harmonie, le bon équilibre et la bonne mobilité de la structure, de « l’architecture squelettique de soutien du corps », dans son Espace et dans son Temps. Elle s’adresse à tous les niveaux de fonctionnement de l’organisme. Son champs d’application est vaste et précis ; elle ne correspond pas du tout aux techniques de vertébrothérapie, chiropraxie, kinésithérapie, thérapie manuelle... et n’est pas assimilable à la médecine allopathique.
Nous pouvons résumer l’ostéopathie en une seule Loi : « La Structure gouverne la Fonction » ; et la tâche essentielle de l’ostéopathe consistant donc à identifier l’origine physique, la « Causa Causorium » possible des troubles, et de trouver le moyen de redonner à l’organisme les possibilités de s’autogérer, de se reprendre en charge.
A l’origine de la « Lésion ostéopathique », c’est à dire de la « Cause » ou mieux, le lieu où le dysfonctionnement s’est installé avant de démultiplier ses effets, on trouve souvent un « traumatisme » : accident, chute, « coup du lapin », choc émotionnel, faux mouvement, trauma anté-natals, néonatals et que l’on subit tout au long de notre existence.

Au delà des éléments mécaniques, nous ajouterons les causes toxiques, les « excès diététiques » et leurs carences, les causes endocriniennes, les « Non-dits » qui se verbalisent dans nos tissus, les causes infectieuses, climatologiques et le Stress.

Après un interrogatoire,une anamnèse, une série de tests méticuleux et précis visant au « diagnostic différentiel d’exclusion », une palpation qui permet de déceler les dysfonctionnements et les pertes de mobilité, arrive le propre du traitement, qui permet de supprimer et de réajuster les restrictions de mobilité du corps, réajuster les Structures pour restaurer les Fonctions perturbées, traquer ces « arrêts sur images » du film de notre vie et dont l’écran comprend la totalité de notre tissu vivant.

« Considérer le corps humain comme une confrérie bien organisée de travailleurs ; le travail du praticien, c’est de maintenir la Paix et l’Harmonie dans toute la confrérie. Celui qui réalise la grande importance de cette vérité, et qui la met en pratique, est un ostéopathe digne de confiance » disait A.T. Still.

Si cette confrérie se désorganise, ne s’autogère plus, qu’elle ne s’entend plus, que « la Structure ne gouverne plus la Fonction », elle aura de plus en plus, de « Mal-à-Dire »...

« Le corps humain a été fait de façon à fonctionner de manière correcte. Ce n’est pas notre rôle de le faire fonctionner normalement, c’est notre responsabilité de l’aider à fonctionner normalement ». Rollin Becker

L’osteopathie crânienne ou cranio-sacrée.

L’Ostéopathie Crânienne est une science délicate et complexe de la structure humaine sur les plans des os, des Membranes, des liquides et des Endocrines.
Le crâne fait partie intégrante de la Colonne vertébrale et ne serait en somme, et selon Denis Brookes, que 3 vertèbres métamorphosées, à savoir : l’os frontal et les os de la face, les pariétaux et le sphénoïde, enfin l’occipital et les temporaux.
Ces vertèbres crâniennes métamorphosées supportent et manifestent des lésions d’un caractère ostéopathique, qui à tout égard suivent les mêmes lésions ostéopathiques trouvées ailleurs.
Il n’existe pas de discontinuité entre le crâne et le sacrum ; l’ensemble est indissociable puisque attaché l’un à l’autre par une membrane globale d’enveloppes cérébrales et rachidiennes, communément appelée Dure Mère intraspinale, ou encore « membranes de tension réciproques ».

Le mécanisme respiratoire primaire ou MRP.

Les cellules de la névroglie, tissus de soutien des membranes, ont une contraction rythmique et indépendante, évaluée entre huit et douze par minute. Cette contractilité provoque, au niveau cerveau et moelle épinière, une mobilité, avec un rythme à deux temps (de type contraction et relâchement), n’ayant aucune relation avec la respiration cardio-pulmonaire.
Cette contraction rythmique provoque la fluctuation et la distribution du liquide Céphalo Rachidien (L.C.R.).
En plaçant les mains sur le crâne, ou sur n’importe quelle partie du corps, on ressentira la qualité de ce MRP, c’est à dire que chaque insuffisance ou excès indiquant une lésion ostéopathique.

Le but de l’acte ostéopathique est de permettre aux forces vives et intrinsèques du corps - forces habilement guidées par des mains expertes - de s’épanouir et de s’équilibrer dans tout ce corps ; la contraction rythmique du MRP, retrouvée, procrée un état d’Etre que l’on nomme la santé.

Il faut comprendre, qu’un manque de mouvement, même minime d’une structure (une partie du corps) limitera la fonction que cette structure devait assurer. Même dans le cas où cette structure est éloignée du problème présenté (le symptôme), il peut y avoir un lien direct entre, le problème et son origine.

A titre d’exemple, le phénomène de régurgitation du nourrisson, qui, par l’entremise du nerf crânien communément appelé nerf vague et qui commande, entre autre, l’estomac, peut avoir comme cause une perte de mobilité de la structure « occipito-mastoïdienne » (située entre l’occiput et le temporal).

Si la mobilité crânienne, c’est à dire les mouvements des os du crâne les uns par rapport aux autres, est correcte, les possibilités d’autorégulation (en fait, le fameux « pathos » des Anciens) seront maximales.
Si par contre, la mobilité est freinée (conséquence par exemple, d’un accouchement difficile, trop long, trop rapide, suite d’une césarienne, de ventouses ou forceps, chute sur la tête...) l’enfant subira cette restriction de mobilité et dans un nombre non négligeable de cas, présentera soit une pathologie immédiate comme les régurgitations, un sommeil difficile, difficulté respiratoire, « torticolli congénital »... soit une pathologie dite tardive comme les strabismes, les problèmes d’orthodontie, migraines, problèmes de comportement de type apathique ou hyperkinétique,...

Nous pensons que, et dans des limites bien précises, sans prétendre ni vouloir remplacer la grande médecine traditionnelle dans ses prérogatives, l’ostéopathie crânienne pour l’enfant, l’ostéopathie générale, retrouve progressivement sa place légitime auprès de la grande famille de Dame Médecine.

Au nom des ostéopathes.

Jean-Michel Spanoghe,
Ostéopathe, D.O. membre UBO - UP, membre GNRPO

Adresses utiles :

Un Ostéopathe professionnel fait légalement partie d’une Union Professionnelle (reconnue par le Conseil d’Etat) reprise en Belgique au sein du Groupement National du Registre des Professionnels en Ostéopathie. www.gnrpo.be

- A.B.O.C - U.P ( Association Belge des Ostéopathes Classiques) Heikantstraat 224 - 2900 Schoten 03-685-2738
- A.B.R.O - U.P ( Asoociation Belge du Registre des Ostéopathes ) rue des Fuschsias 11 - 1080 Bruxelles - 02-414-6489
- S.B.O.- U.P ( Société Belge d’Ostéopathie ) rue du Rempart des Moines 55-57, Bp4 - 1000 Bruxelles - 02-512-3589 - www.osteopathie.be
- U.B.O.- U.P (Union Belge des Ostéopathes ) boulevard des Invalides 188 - 1160 Bruxelles - 0478-343-532
- U.V.O.- B.V ( Unie Van Osteopathen ) Jos Op de Beeklaan 26 - 2610 Wilrijk - 03-827-9468

Quelques références utiles :

- Test Santé N°52 décembre 2002 janvier 2003
- "L’ostéopathe exactement" - Lionelle Issartel - poche


Article publié le 22 juin 2009
Cet article vous a intéressé ? Restez informé des nouveautés en vous abonnant à notre newsletter.
Partager cet article
Autre(s) article(s) proposé(s) par Spanoghe Jean-Michel
Jean-Michel Spanoghe
Jean-Michel Spanoghe fonde toute sa pratique professionnelle sur la conjonction harmonieuse existante entre les grands principes de la (...)

La Somatic Experiencing® ou comment le corps se souvient.
Bien souvent, nous pensons être libérés de certains souvenirs, alors que notre corps, nos émotions nous indiquent souvent qu’il n’en est rien ! (...)

Article proposé par

Spanoghe Jean-Michel

Jean-Michel Spanoghe est Diplômé du collège en Médecine Ostéopathique I.W.G.Sutherland (Paris), diplômé et SEPractitioner en Somatic Experiencing® (USA).
- E-Mail : jmspanoghe@skynet.be
- Bruxelles :124/31 rue du Ham - Bruxelles 1180
+32 2 375 22 90
+32 495 51 22 90

- Paris : 5 rue de Charonne - 75011 Paris
- Gsm +33 645 15 88 51
- E-Mail : jmspanoghe@skynet.be
- Site Web : http://www.jmspanoghe.com/

Voir profil complet





Suivre Mieux-Etre
  • 12 visiteurs en ce moment

    Recherche par thèmes Les "Unes" Vidéos entretiens Livres, CD, DVD Recherche par noms Associations professionnelles
    Avertissement
    L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
    Mieux-Etre.org
    © sprl Parcours
    Tous droits réservés
    Mentions légales