Comment réussir à rater son coaching ?

Par Isabelle Laplante

De même que les clients peuvent se trouver coincés dans une situation qu’ils jugent « impossible », les coachs aussi peuvent tomber dans ce piège ! Nous avons répertorié pour les coachs 4 manières de tomber dans le panneau.

Anticiper l’impossibilité

Le coaching étant une conversation, le langage qu’il utilise est le plus sûr moyen dont le coach dispose pour aider son client à créer des problèmes ou des situations insolubles. Prenons par exemple la simple reformulation : « Client : Lorsque nous sommes en réunion, personne n’ose dire le fond de sa pensée, je suis impuissant - Coach : En réunion, vous êtes impuissant… ». En reformulant, le coach, tout en véhiculant de la reconnaissance pour son client, cautionne également de manière discrète la vision du monde de son client, à savoir qu’il est impuissant en réunion. Il induit une situation insoluble, il pave le chemin de l’impossibilité.

Lorsque les coachs anticipent ainsi l’impossibilité, ils ont tendance à qualifier leurs clients de « résistants » ou de non-motivés pour le changement ! Alors que si le coach avait répondu « En réunion, vous vous sentez impuissant… », ou « Vous n’avez pas encore trouvé le moyen de vous exprimer en réunion… », il aurait commencé à ébranler le problème et à ouvrir une brèche imperceptible vers les possibilités.

Projeter sa théorie

Un autre moyen particulièrement efficace de rater son coaching est de poser des diagnostics et de rester fidèle à ses principes théoriques. Il y a des coachs convaincus que les observations qu’ils font, les évaluations qu’ils posent sont vraies et objectives ! Ils sont certains d’avoir découvert les vrais problèmes ! Un confrère me confiait récemment « J’ai fait un Alignement des Niveaux Logiques l’autre jour avec X, mais ça n’a pas marché, pourtant c’était vraiment ça qu’il lui fallait », puis devant mon expression, il éclate de rire et ajoute « Je me suis vraiment ramassé, ça m’apprendra à arriver avec des a-priori ! Quelle belle leçon »

Le contre-transfert théorique importune le coaching tout autant que le contre-transfert émotionnel dont les coachs ont appris à tenir compte. En projetant ses pré-suppositions, le coach empiète inconsciemment sur son client. Il est important que le coach soit conscient de la manière dont ses concepts influencent le contenu et le processus du coaching et veille à installer et à rester dans une relation de collaboration où les théories du client sont respectées.

Répéter des méthodes inefficaces

Tous les coachs savent que « Plus de la même chose produit plus du même résultat » et que « Si ce que vous faites ne marche pas, faites autre chose ! », d’ailleurs ils le disent souvent à leurs clients. Et combien d’entre eux succombent à l’habitude de reproduire des méthodes, même si elles ont échoué ?

Encore une fois, lorsque les clients ne répondent pas favorablement aux méthodes préférées des coachs, ceux-ci disent parfois qu’ils sont résistants, pas prêts à changer, etc. Rappelons-nous que ce sont les coachs qui tombent amoureux de leurs méthodes, pas les clients.

Courir vers son propre objectif

La meilleure façon d’échouer dans son coaching c’est de travailler avec un client qui n’est pas suffisamment engagé… ou pour le dire autrement, c’est d’avoir réussi à désengager son client. Pour réussir cette prouesse, il suffit pour le coach de travailler sur ce qui, à son avis, devrait changer au lieu de s’harmoniser avec les idées de son client, c’est-à-dire de suivre son propre objectif au lieu de celui qui appartient aux possibilités de ce client particulier.

La question de savoir si un client est motivé ou pas n’existe pas. La seule question est « Pour quel objectif mon client est-il motivé ? »

Isabelle Laplante.
Membre d’EMCC (European Mentoring and Coaching Council). Titulaire de l’AEC (Association Européenne de Coaching). Membre de Narrative Connections. Responsable pédagogique, Formatrice des coachs Médiat-Coaching - Coach accréditée par la Commission Européenne.
- isabelle.laplante@mediat-coaching.com
- www.mediat-coaching.com.


Article publié le 3 avril 2011
Cet article vous a intéressé ? Restez informé des nouveautés en vous abonnant à notre newsletter.
Partager cet article
Avertissement
L'information diffusée sur Mieux-Etre.org est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre le visiteur du site et son médecin ou son thérapeute.
Mieux-Etre.org
© sprl Parcours
Tous droits réservés
Mentions légales